Découvrez tous les témoignages des DynsHappy !

Merci à tous nos utilisateurs de la confiance qu’ils nous accordent 

JEUX IPAD memoire

Lucienne

Mon fils m'avait offert une tablette pour mon anniversaire, je ne savais pas m'en servir, mais il est vrai que je devais travailler ma mémoire. J'oublie quelques détails.
Les formateurs ont été très patients avec moi, ont pris le temps de m'expliquer, toujours dans une ambiance conviviale. Maintenant j'entraîne régulièrement ma mémoire, je vois que je progresse c'est motivant.

Je recommande vivement les jeux et leurs gentils formateurs !

JEUX IPAD memoire

Lucienne 25 juillet 2016

default image

Monique

J'ai découvert les jeux Stim'art lors d'un atelier mémoire organisé par la ville.
Moi qui n'aimais pas faire mes exercices,j'y allais à reculons mais j'ai été conquise et joue même plusieurs fois par semaine avec grand plaisir.
Mon mari me l'a emprunté lorsqu'il a été opéré à l'hôpital, et cela a bien égayé nos journées d'attente.

 

atelier memoire tablette

Monique 10 mars 2017

tablette ehpad

Le val des roses

"Les jeux fonctionnent très bien en ateliers. Je les ai utilisé en atelier mémoire avec des résidents ayant peu de troubles cognitifs, en autonomie et en ateliers collectifs. Ils ont besoin d'être guidé mais ils parviennent assez rapidement à être autonome.

J'ai aussi utilisé les tablettes dans notre unité protégée où elles ont aussi très bien fonctionné. Ils ont été stimulés au delà de mes espérances. J'ai également pu récolter 5 mots d'une résidente mutique qui n'avait pas parlé avec des mots depuis des mois. Pour résumé, c'est vraiment un bon outil de stimulation cognitive pour tous."

Cécile Psychologue en EHPAD 26 juillet 2016

karine

" On est sciés. Ils ne sont absolument pas inhibés face à l'écran. C'est un objet totalement nouveau pour eux, et ils l'adoptent tous, sans le moindre complexe.

Nos ateliers sont un moment privilégié, puisque nous plaçons les joueurs en duo, avec une tablette. Non seulement ils peuvent jouer, mais en plus, ils réapprennent à partager, à se respecter, à se soutenir, ça créé un rapport solidiare. On a un jeu de tennis qui est particulièrement apprécié et provoque des éclats de rire, tels que nous n'en entendons plus souvent. Nous avons une unité protégée dansla résidence, avec 12 personnes plus altérées. On a tenté l'expérience avec elles, et là encore, nous n'avons constaté aucune appréhension. Finalement, nous avons trouvé là un nouvel outil. Il est parfois compliqué d'inventer des occupations nouvelles adaptées. Nous pensons aussi que les tablettes vont nous servir à renouer du lien avec les visiteurs. Les familles, les petits-enfants, qui parfois s'ennuient ici. Désormais, il y a un intérêt commun, les enfants pourront jouer avec, c'est un support intergénérationnel incroyable".

Karine & Cécile assistante de soin en gérontologie, et psychologue, à la résidence La Chêneraie (33), Orpea 26 juillet 2016

]