LA MÉMOIRE SÉMANTIQUE

 

 

Cerveau Mémoire

La mémoire sémantique

 

La mémoire sémantique concerne la connaissance du monde et du langage.
Grace à la mémoire sémantique on peut se souvenir par exemple du nombre de jours dans la semaine et quels sont-ils.

La mémoire sémantique est impliquée dans la mémorisation de nos connaissances sur le monde, c’est notre “encyclopédie mentale”.

Elle stocke les mots, les idées et les concepts. . La mémoire sémantique est une mémoire à long terme donc, une fois que nous avons acquis une connaissance, elle pourra se maintenir longtemps.

Cette mémoire régit notre rapport à l’environnement car elle stocke :

  • les noms des objets
  • leurs fonctions, leurs caractéristiques et leurs utilisations
  • les noms des concepts abstraits

les connaissances générales  

 

La mémoire sémantique marche par association de catégories 

 

Notre cerveau peut traiter les informations stockées dans la mémoire sémantique. Cela permet de faire des associations entre nos connaissances et de comprendre le monde ou de faire des réflexions plus complexes. Voici un exemple de processus automatique que nous pouvons avoir grâce à la mémoire sémantique :

  • Un chat est un félin,
  • Un félin est un animal,
  • Un chat est donc un animal.

La mémoire sémantique est, en quelque sorte, le dictionnaire de nos connaissances sur le monde, à l’inverse de la mémoire épisodique qui elle porte sur les faits ou événements autobiographiques soit tout ce qui nous concerne.

Catherine Meyer nous en dit plus dans son ouvrage “Les nouveaux psys. Ce que l’on sait aujourd’hui de l’esprit humain” .

 

Quelle est la différence entre la mémoire dite sémantique et la mémoire épisodique ?

 

C’est Endel Tulving qui, en 1972, propose de distinguer deux types de mémoire :

  • La mémoire épisodique 
  • La mémoire sémantique

L’une est la mémoire de l’expérience, des événements qui surviennent dans notre vie, une sorte de mémoire biographique. Et l’autre, la mémoire de la connaissance et des faits généraux.

Pour reprendre un exemple que Tulving cite souvent, nous utilisons notre mémoire sémantique lorsque nous disons que Paris est la capitale de la France, et notre mémoire épisodique lorsque nous nous rappelons notre voyage à Paris, pendant les vacances, et la visite de la tour Eiffel…

Aujourd’hui, la plupart des scientifiques ont accepté la théorie de la mémoire épisodique. Après avoir subi certaines lésions cérébrales, il arrive que l’on soit privé de mémoire épisodique : on peut effectuer des apprentissages nouveaux, on peut donc fabriquer de nouveaux souvenirs, quoique avec difficulté, mais impossible de se rappeler l’origine de ces apprentissages. Ainsi de cette patiente qui venait pour des soins à la clinique de Tulving. On lui apprenait certaines informations, comme «le soleil fait fondre l’asphalte». A la fin des sessions, on lui posa la question suivante : «Qu’est-ce que le soleil fait fondre ?», elle répondit : «L’asphalte». Mais, quand on lui demanda comment elle le savait, on s’aperçut qu’elle n’avait aucune idée de la façon dont elle l’avait appris.

 

Les troubles de la mémoire sémantique

 

 

Suite à un incident, un trauma ou encore une maladie, il est possible d’avoir une altération de la mémoire sémantique. On peut donc avoir des difficultés à apprendre des nouveaux concepts ou à retrouver les bons mots.

  • Démence sémantique : dans ce cas il y a une difficulté à comprendre le sens d’un concept, à y trouver sa signification. Par contre, cela est fluide lorsqu’il s’agit de suivre un schéma (si j’ai des problèmes de vue je vais chez l’opticien).
  • Lésions dans le cortex préfrontal : dans ce cas, la personne arrive à comprendre tous les mots qu’elle entend et elle lui donne la bonne signification. Mais elle n’arrive pas à créer des connexions entre les concepts et créer ou suivre des schémas.
  • Maladie d’Alzheimer : un des premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer est l’oubli des mots. La mémoire sémantique est donc affectée dans cette maladie et celle peut être un des premiers symptômes engendrant un diagnostic précoce. Reconnaître rapidement les symptômes de cette maladie peut permettre de mieux accompagner les personnes atteintes d’Alzheimer pendant la maladie. 

 

Les exercices pour entraîner et améliorer sa mémoire sémantique 

 

 

La mémoire sémantique est une fonction cognitive que l’on peut améliorer pendant toute sa vie. Nous pouvons s’entrainer d’un point de vue préventif, mais aussi pour retrouver des compétences perdues suite à une maladie. 

  • Apprendre de nouvelles langues ou voyager : apprendre des nouvelles langues peut aider à découvrir de nouveaux mots et à réaliser des associations qui maintiennent actif le cerveau. Par exemple le fait de voyager peut aider le cerveau à découvrir des concepts, des cultures et des personnes, à le mémoriser et à créer des liens avec ses connaissances. Apprendre une nouvelle langue est plus facile quand on est jeune, mais les voyages sont adaptés et utiles à chaque âge et aussi pour les personnes atteintes d’une maladie. 
  • Lire : lire des livres peut être utile pour apprendre de nouveaux mots ou pour ne pas oublier ceux que l’on connaît déjà. Aussi lire les journaux est très conseillé pour entraîner la mémoire sémantique.
  • Utiliser des applications d’entraînement de la mémoire sémantique : il existe différentes applications qui peuvent être utilisées. Il y a des applications de mots croisés ou encore des applications comme les programmes de Dynseo, Joe et Edith, qui proposent des activités variées et amusantes pour travailler plusieurs fonctions cognitives, dont la mémoire sémantique.

 

 

Nos jeux pour travailler la mémoire sémantique

Jeux Pedagogiques Ecole Primaire Coco Pense Et Coco Bouge
  • Le poème perdu
  • Géo France
  • Chasse à l’intrus
  • Quizzle France
  • L’oreille musicale
  • Remue Méninges
  • COCO Cuisine
Jeux De Memoire Dynseo Edith Seniors Alzheimer Personnes Agees
  • Le poème perdu
  • Mamie Cuisine
  • Géo France
  • Une carte, une date 
  • Chasse à l’intrus
  • Quizzle France
  • L’oreille musicale
  • Remue Méninges
  • Un texte un jour / Un poème un jour
Joe Coach Cerebral Entrainement Cerebral Et Memoire
  • Le poème perdu
  • Mamie Cuisine
  • Géo France
  • Une carte, une date 
  • Chasse à l’intrus
  • Quizzle France
  • L’oreille musicale
  • Remue Méninges
  • Un texte un jour / Un poème un jour

 

 Chasse à l’intrus

Dans ce jeu, vous devez lire 4 mots et trouver l’intrus entre eux. 

Grâce à cette activité, vous pouvez stimuler la mémoire sémantique parce que nous devons comprendre les mots et trouver leur signification. En plus, pour trouver l’intrus, vous devez trouver une association entre 3 des mots présentés et trouver la catégorie à laquelle ils appartiennent. Ce jeu permet donc de faire travailler en même temps le sens d’un concept et la création des schémas mentaux. 

 

Chasse A Lintrus Tablette 1

 

Quizzle

Dans ce jeu, vous devez répondre à des questions de culture générale. 

Grâce à ce jeu, la personne stimule la recherche d’une connaissance. On fait donc travailler la compréhension des mots, mais aussi le suivi d’un schéma pour chercher la bonne réponse. Si vous ne connaissez la bonne réponse, vous pouvez aussi utiliser la mémoire sémantique pour écarter les mauvaises réponses  et trouver la bonne, grâce à la logique de l’exclusion.

Quizzle Jeux Adaptes Sans Mise En Echec EHPAD Trouble De La Memoire Alzheimer Seniors Interaction Sociale Memoire De Sequencage Logique

 

Poème perdu 

Dans ce jeu, vous devez lire un poème et, successivement,  vous  rappelez des mots manquants. 

Comme on l’a vu précédemment, la lecture stimule la mémoire sémantique donc ce jeu est très adapté. Dans cette activité, vous devez non seulement lire et comprendre le texte, mémoriser les mots et aussi aller chercher dans votre vocabulaire. 

Le Poeme Perdu Jeux Adaptes Sans Mise En Echec Organisation Memoire A Long Terme Trouble De La Memoire Alzheimer Stade 2 Interaction Sociale Mob

Testez gratuitement notre programme d’entraînement cérébral JOE