Jeannette vous conseille le film Still Alice, sur la maladie d’Azheimer

Une fois n’est pas coutume, l’année 2015 aura vu la parution sur nos écrans français de deux films consacrés à la maladie d’Alzheimer : le français Floride, de Philippe Le Guay avec Jean Rochefort et Sandrine Kiberlain, et l’américain Still Alice, avec l’oscarisée Julianne Moore dans le rôle-titre.

film still alice

Si Floride raconte les conséquences psychologiques et familiales de la maladie d’Alzheimer chez un octogénaire, Still Alice dépeint, de façon à la fois originale et épurée, le processus de la maladie chez une femme… de cinquante ans.

Alice, tout juste cinquante ans, est un éminent professeur de linguistique à l’université de Columbia, pleinement épanouie entre son mari et ses trois grands enfants. Lorsque le film commence, l’héroïne est frappée par des troubles mineurs : difficulté à trouver ses mots, troubles épisodiques de la mémoire, moments d’absence. Elle se décide à consulter et le diagnostic tombe : Alice est atteinte d’une forme extrêmement rare, et précoce, de la maladie d’Alzheimer.

still alice alzheimer

De manière très habile, Still Alice nous montre les multiples difficultés auxquelles se heurte progressivement Alice ; difficultés rendues d’autant plus douloureuse et ironique, peut-être, pour une femme éminemment brillante et ayant consacré sa vie à l’étude de la linguistique. Ainsi, nous suivons notre héroïne dans sa perte progressive du langage et de l’autonomie, et dans un quotidien au sein duquel la moindre tâche anodine devient une épreuve.

Plus encore, le film nous montre l’impact de la maladie d’Alzheimer sur la cellule familiale, et la façon qu’a chacun des proches d’Alice d’affronter le diagnostic. Déni et fuite pour le mari d’Alice (sobrement interprété par Alec Baldwin), surprotection de la fille aînée, accompagnement à la fois lointain et bienveillant du fils… Still Alice nous montre enfin le difficile et nécessaire rôle des aidants : c’est à la dernière fille d’Alice (l’impeccable Kristen Stewart),  que revient ce rôle d’accompagnant, rôle à la fois choisi et imposé par une famille qui ne se sent en rien capable de renoncer à son confort.

Bijou de sensibilité et de justesse, Still Alice est un très beau film que Jeannette ne peut que vous recommander !

 

approvedby

alzheimer still alice

Still Alice

De Richard Glatzer, Wash Westmoreland

Avec Julianne Moore, Kristen Stewart, Alec Baldwin, Kate Bosworth

Genre Drame

1h39 min. 2014. Disponible en DVD

Jeux de mémoire et bien-être sur tablette

Jeux de mémoire et bien-être sur tablette