Jeannette s’indigne envers… les jeunes qui ont violenté des malades d’Alzheimer

En lisant plusieurs articles de presse sur internet, je suis tombée par hasard sur quelque chose qui m’a le plus profondément choqué !

En effet, et cela ne vous a peut être pas échappé, plusieurs stagiaires en maison de retraite auraient violenté des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, avant de diffuser cet acte sur le réseau social Snapchat.

N’ayant jamais entendu parler de Snapchat, j’ai mené ma petite enquête auprès de ma famille et je vais vous expliquer le principe.

C’est une application présente sur les téléphones portables qui permet d’envoyer des videos et des photos pendant 10 secondes maximum à ses amis, une fois ces 10 secondes terminées la photo ou video est supprimée et il est impossible de la revisionner.

Visuel article Stage

Ces trois jeunes filles âgées de 16 à 17 ans devaient faire un stage d’apprentissage professionnel d’une semaine dans une maison de retraite d’Annet-sur-Marne en Seine-et-Marne. Cette formation courte a démarré lundi 18 janvier.

Ce qui leur est reproché est d’avoir humilié et filmé des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, je cite, des « tapes » ou encore des « pincements de nez » ce sont des actes scandaleux et qui posent beaucoup de questions !

Tout d’abord, la question de l’encadrement des stagiaires:  peut-on laisser de stagiaires de 17 ans sans surveillance ?

Personnellement cela me choque et je ne pense pas être la seule, on va me dire : “Jeannette c’est à cause du manque de personnel…”

Oui peut-être, mais je pense qu’il serait intéressant de se pencher sur le problème afin que de tels actes ne se reproduisent plus !

Quoi qu’il en soit, les camarades de classe des trois stagiaires ont eu le bon sens de s’indigner devant la violence de tels actes, et je leur dis merci ! Ils ont prévenus la gendarmerie ce qui a permit de découvrir que pas moins de 33 vidéos ont été envoyées…

Les trois stagiaires de Seine-et-Marne ont été mises en examen pour violences en réunion avec préméditation, diffusion sur Internet de scènes de violence et atteinte à la vie privée. Elles ont été placées sous contrôle judiciaire, a fait savoir le parquet de Meaux.

En espérant que cette histoire sonnera l’alarme auprès de tous les EPHAD pour que cela ne se reproduise plus !

Toute cette histoire est forcément : 

nonapproved calque   

Tagged on:                 

Allô ? 

Vous avez besoin d’un petit coup de main ? N’hésitez pas, nos équipes sont là pour ça. Si vous souhaitez être recontacté par téléphone ou par mail, laissez nous vos coordonnées, un membre de DYNSEO vous contactera dans les plus brefs délais !

       

le spécialiste des apps santé et bien-être

le spécialiste des apps santé et bien-être