Les gnosies visuelles

Les gnosies visuelles réfèrent à la capacité à percevoir un objet grâce à notre vision, de se le représenter et d’en saisir la signification.

 

Mélanie Chabloz du service de neuropsychologie et neuroréhabilitation, CHUV, Lausanne, Suisse nous en dit plus sur les gnosies visuelles. 

Qu’ est ce que les gnosies visuelles ?

Alors c’est très simple, les gnosies visuelles c’est tout simplement un terme qui définit la capacité de reconnaître les objets par l’intermédiaire de la vision.

Ce qu’il  faut savoir c’est qu’il existe 2 grandes voies visuelles cérébrales :

  • La voie « QUOI  » , spécialisée dans l’identification visuelle des objets. Elle extrait les infos visuelles des stimuli et les traite dans le but de les reconnaître et de leur attribuer une signification.
  • La voie « OU » , qui permet de localiser les objets dans l’espace.

Lorsqu’il y a lésion cérébrale d’une de ces 2 voies, cela peut engendrer des troubles qui vont toucher soit la reconnaissance des objets soit la localisation des objets.

Les troubles qui vont nous « intéresser »car ils sont en rapports avec notre sujet, sont les troubles résultant d’une lésion de la voie « QUOI »; on appelle cela les agnosies visuelles .

 

Qu’est ce qu’une agnosie visuelle ?

Les agnosies visuelles sont définies comme l’incapacité de reconnaître des personnes ou des objets lorsqu’ils sont présentés visuellement. Pour pouvoir conclure à une agnosie visuelle, il faut que la reconnaissance dans d’autres modalités soit préservée. Par exemple, dans la modalité tactile, c’est à dire en touchant l’objet, ou dans la modalité auditive, en entendant le bruit qu’il fait.

 

Il faut noter deux types d’agnosies visuelles :  

L’ agnosie visuelle associative, qui est l’incapacité de reconnaître ce qu’on perçoit correctement ; la perception est correcte mais dépourvue de sens. Par exemple, on peut copier un dessin mais on ne reconnaît pas ce que l’on copie.

L’ agnosie visuelle aperceptive, qui est l’incapacité de reconnaître à cause des déficits de perception, ce que l’on voit n’a plus aucun sens. Par exemple, on est incapable de copier un dessin.

 

Il ne faut donc pas négliger nos gnosies visuelles, mais comment les entretenir ?

De nos jours rien de plus simple ! Il existe des outils pour travailler son cerveau de manière ludique, Stim’art vous en donne l’opportunité, tout en vous amusant !

Le cerveau est comme un muscle il faut l’entretenir et le travailler !

 

 

 

le spécialiste des apps santé et bien-être

le spécialiste des apps santé et bien-être