Interview de Marika GUILLERME, Animatrice Projet tablette tactiles à L’ADMR du JURA (39)

 


Contact de l’ADMR

15 Rue de Vallière,

Bis 39007,

39000 Lons-le-Saunier

Madame Marika Guillerme

Animatrice Projet tablettes tactiles

Assistante technique recheche, accueil et formation des bénévoles

 

Jeux de mémoire

 

 

Jeu de mémoire

Marika a répondu aux questions de Jeannette à propos de nos jeux de mémoire.

 

 

Quel projet développez-vous au sein de l’ADMR du Jura ? 

 

La accompagne 30 associations locales ADMR dont 21 Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile et 9 Services de Soins Infirmiers à Domicile. L’ADMR accompagne les personnes, de la naissance à la fin de vie en proposant plusieurs gammes de services à la personneFédération ADMR du Jura . Pour les seniors, l’ADMR permet le maintien à domicile dans les meilleures conditions possibles. En 2016, grâce au soutien de la CARSAT, nous avons pu développer le « Programme de stimulation cognitive sur tablettes tactiles ».

Les objectifs de ce programme sont de :

– favoriser la stimulation cognitive grâce à des jeux de mémoire, ludiques et culturels.

– Favoriser le développement du lien social, lutter contre l’isolement.

– Se divertir, apprendre.

– Partager un moment de convivialité autour d’une animation récréative.

Nous disposons de 26 tablettes avec l’application Stimart (joe) depuis la fin de l’année 2016.

Les tablettes sont mises à disposition des associations ADMR qui le souhaitent (12 associations en disposent actuellement). Elles peuvent être utilisées de différentes façons : lors d’ateliers collectifs auprès des personnes de plus de 60 ans, lors de prêt de tablettes gratuit aux clients, lors de la visite des bénévoles ADMR chez les clients. Les aides à domicile peuvent également les utiliser auprès des clients lorsqu’il y a du temps prévu pour de l’accompagnement.

Début 2017, nous avons poursuivi l’expérimentation CARSAT dans le cadre des projets de la Conférence des financeurs qui soutient des actions de prévention pour les personnes de plus de 60 ans.

 

Quelles sont les personnes impliquées ? 

 

Une animatrice aide et accompagne les associations intéressées par l’utilisation des tablettes. Il y a une première phase de présentation du projet, des outils dédiés (fiche d’émargement, notice, conventions de prêt…), des tablettes et du fonctionnement auprès des bénévoles, de formation des aides à domicile. L’animatrice accompagne les associations pour la mise en place des ateliers collectifs : mise à disposition d’outils de communication, animation des premiers ateliers,…Les bénévoles et les aides à domicile jouent un rôle primordial dans ce projet : accompagnement à domicile, repérage et prise de contact avec les seniors qui pourraient être intéressés, animation des ateliers tablettes etc.

 

 

Que pensent les seniors de nos jeux de mémoire ? 

 

Les retours sont très positifs. En effet, les tablettes sont simples d’utilisation et leur fonctionnement est presque intuitif. Nous avons des seniors de tous âges (allant de 60 à 99 ans). L’atelier permet pour certains de lutter contre la solitude et de rencontrer d’autres personnes, pour d’autres, de se familiariser avec la tablette et de la désacraliser,  mais cela permet surtout de partager un moment convivial tout en stimulant la mémoire. Nous avons également pu proposer des ateliers tablettes intergénérationnels, animés par des élèves de section professionnelle : service à la personne. Cela a permis de fédérer des personnes de tous âges autour des tablettes, de réduire la fracture numérique entre les jeunes générations et la génération des seniors, de permettre la transmission de savoirs. A l’heure actuelle, nous avons mis en place une vingtaine d’ateliers pour un total de 150 participants.

 

Comment les nouvelles technologies font évoluer votre métier au quotidien ?

 

Les nouvelles technologies facilitent l’échange d’informations entre les professionnels de l’aide à domicile, les personnes aidées et leurs proches. C’est le cas des smartphones utilisés par les personnels d’intervention ADMR. Ils leur permettent notamment, d’être informés quasi-instantanément  des changements de plannings. Ces smartphones sont aussi utiles pour recevoir des rappels sur la conduite à tenir en cas de canicule!

 

 

Quelles innovations verriez-vous chez les seniors dans 5 ans ?

 

Les innovations se généraliseront dans le domaine du logement. Les solutions domotiques qui visent à sécuriser l’habitat seront ainsi de plus en plus présentes. Elles sont simples d’utilisation et non-intrusives pour la personne aidée. Ces innovations ne seront également pérennes que si elles viennent en complément des services quotidiens apportés par les bénévoles, aides à domicile et aides-soignant(e)s en matière de lien social et d’entraide!

 

Merci Marika!

 

 

le spécialiste des apps santé et bien-être

le spécialiste des apps santé et bien-être