Suzie aujourd’hui interview Muriel, qui va nous parler de son quotidien en tant qu’assistante de vie. En effet Muriel intervient à domicile auprès des seniors atteints de la maladie d’Alzheimer, et elle nous raconte son métier.

INTERVIEW DE MURIEL SUR SON QUOTIDIEN D’ASSISTANTE DE VIE

Muriel, pouvez-vous nous décrire votre métier et votre quotidien ?

Je m’appelle Muriel Smolar. Je suis assistante de vie : je réalise de l’aide à la personne dans la région parisienne.

J’accompagne les personnes âgées pour les aider dans les actes de la vie quotidienne en faisant les courses, l’aide à la toilette, l’aide à la prise de repas, ou encore l’entretien du domicile avec le ménage et le repassage. J’apporte également mon aide pour accomplir certaines démarches administratives.

Mon quotidien est très riche et très varié. Chaque mission est différente puisque chaque personne âgée a des besoins différents.

 

Quelle formation avez-vous faite ? / Quelles sont les formations des salariés ?

Personnellement, j’ai suivi un Bac Commerce et un BEP secrétariat.

Le métier de l’aide à la personne peut permettre à chaque individu de travailler dans notre secteur d’activité.  En fonction des tâches à accomplir, tout le monde peut trouver une place chez APEF.

Certains métiers nécessitent des diplômes particuliers, comme l’assistant de vie. Nous avons la chance chez APEF de pouvoir être accompagnés sur ce type de formation, si nous ne disposons pas des prérequis lors de l’embauche.

La formation est importante sur nos métiers : j’ai pu depuis mon embauche suivre différentes formations pour me former ou me perfectionner à certaines tâches. Je fais des points réguliers sur mon travail avec mon employeur et nous déterminons ensemble les formations adéquates.

Pourquoi avoir choisi cette voie ?

Une fois que j’ai eu ma fille, je voulais avoir un emploi du temps plus adapté afin de pouvoir m’occuper d’elle. Je voulais également changer de domaine pour m’orienter dans l’aide à la personne.

Je voulais trouver un métier qui a du sens, un métier où je me sens utile au quotidien. C’est valorisant de pouvoir accompagner une personne âgée pour qu’elle puisse rester à son domicile, le plus longtemps possible.

 

Quelles sont les spécificités de l’APEF ?

Chez APEF, on met du cœur à l’ouvrage. Par ailleurs, la société a toujours cherché à me valoriser dans mon métier par le biais des échanges que je peux avoir avec mon agence d’aide à domicile, par les formations, par les événements qui sont mis en place (en agence, remise de trophées, participation à des jurys dans les centres qui forment au diplôme assistant de vie…).

Nous faisons un métier basé sur l’humain, et à ce titre, APEF met un point d’honneur au respect, à la professionnalisation de nos métiers dans un environnement de travail bienveillant.

 

 

 

Quelles pathologies accompagniez-vous ?

Je peux accompagner des personnes âgées qui ont la maladie d’Alzheimer, ou un lourd handicap.

 

Faut-il avoir une approche différente avec les malades d’Alzheimer ?

Oui, il faut avoir une approche plus douce, surtout faire preuve de patience et être compréhensive. C’est indispensable d’avoir une approche plus pédagogique, de mettre en place un projet personnalisé.

Il ne faut pas qu’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer soit mise de côté : bien au contraire, on prend du temps, on prend son temps pour lui expliquer chaque geste de la vie quotidienne et pour faire appel, le plus possible, à sa mémoire.

J’ai suivi une formation pour connaitre la posture que je dois adopter face à cette maladie.

 

Quels sont vos meilleurs souvenirs avec les seniors que vous accompagniez ?

Les meilleurs souvenirs que j’ai avec les seniors sont quand ils me racontent les histoires de leur temps.

J’apprends beaucoup avec les personnes âgées sur les remèdes de « grand-mère », sur des recettes de cuisine, sur leur époque et la vie qu’ils ont pu avoir.

 

Comment se déroule une intervention à domicile ?

Quand on arrive au domicile d’une personne, on a une fiche mission : je connais donc les tâches que je dois réaliser (ménage, repassage, aide à la toilette, à la prise de repas…).

Tout en faisant mes missions, je discute avec la personne âgée par exemple : ils ont besoin de compagnie et d’écoute.

 

Utilisez-vous les technologies avec les personnes âgées ? En font-ils la demande ?

Les personnes âgées ne sont pas adeptes des technologies mais elles s’y intéressent. Elles me demandent d’aller avec elles sur Internet pour faire des courses, pour regarder une information, ou pour réaliser des démarches administratives. On fait la démarche ensemble : ainsi, ils peuvent reproduire le chemin même quand je ne suis pas là.

Je m’intéresse également à la boîte à outils de l’aide à domicile proposée par Dynseo.

Êtes-vous en lien avec les familles ?

Au fur et à mesure, on noue des liens avec les familles. On fait partie du quotidien d’un parent ou d’un enfant. Cela arrive de conserver des liens forts avec des familles : on peut prendre régulièrement des nouvelles, même si malheureusement le parent est décédé.

 

Quels conseils donneriez-vous à un aidant souhaitant aider un proche à domicile ?

Trois conseils que je pourrais donner :

  • Patience
  • Écoute
  • Empathie

 

Vous avez rejoint le groupe APEF, quelles sont les valeurs du groupe ?

Les valeurs sont le professionnalisme, le sens du service, la passion, la solidarité et la bienveillance.

 

Comment est né le réseau APEF ?

APEF est fondé par Christian JUNIK en 1992 pour faciliter la vie des familles.

APEF a pour objectif de simplifier la démarche, tant administrative qu’humaine,
d’employer une aide à domicile en tant que particulier.

 

Comment la société a-t-elle évoluée ?

Le monde change alors APEF évolue aussi ! Notre société s’attache à maintenir le plus longtemps possible le maintien à domicile.

Les nouvelles technologies permettent également de faire évoluer la qualité de vie au travail de nos intervenants et de notre personnel administratif.

Nous avons également entrepris une démarche de professionnalisation de nos métiers, pour lutter contre les préjugés ou les idées reçues.

Nous sommes forts de notre expérience et nous avons l’envie et la passion de rendre le quotidien de l’ensemble de nos collaborateurs et/ou clients, plus agréable.

 

AIDE A DOMICILE ET ALZHEIMER : UNE ASSISTANTE DE VIE NOUS EXPLIQUE
aide-a-domicile-et-alzheimer-une-assistante-de-vie-nous-explique-dynseo