Santé : comment bien préparer sa retraite ?

La retraite est une étape importante de la vie. Et en tant que retraitée depuis quelques années, Jeannette a dû étudier tout cela pour s’y préparer au mieux. Dans la retraite il y a deux aspects que craignaient Jeannette : dans un premier temps, la peur de ne plus avoir assez de relations sociales, d’interactions, de s’ennuyer, et dans un second temps, la crainte de ne pas être protégé / accompagné.

Aujourd’hui je vais essayer ici de vous aider au mieux à préparer votre retraite. Et comme tout nouveau commencement, elle nécessite de solides fondations y compris en matière de santé. En effet 54% des seniors se disent préoccupés par leur santé future.

Afin de bien démarrer cet article, nous allons commencer par une question cruciale : la  question de la couverture santé qui revient souvent dans les débats. Faut-il préférer conserver son ancienne mutuelle d’entreprise ou choisir une complémentaire santé senior ?

 

La retraite, un nouveau départ plus ou moins bien vécu

Si certains voient la retraite comme le moyen « d’enfin se reposer », les seniors arrivant à ce moment fatidique la prennent souvent comme la possibilité de s’atteler à de nouvelles occupations. La retraite peut également être vécue comme un renouveau, une renaissance. C’est en tout cas ce qui ressort de l’étude menée par l’institut Ifop pour l’association Attitude Prévention. Une étude qui a permis de dresser une véritable typologie des retraités avec notamment 35 % « d’ultra-actifs ». A savoir une population qui profite de la retraite pour s’adonner à de nombreuses activités en étant accompagné. Plus d’un tiers des seniors associent ainsi la retraite à une vie sociale active et à de multiples activités synonymes de liberté.

Viennent ensuite les « épicuriens solitaires » à 29 % qui, eux, profitent de leur nouveau temps libre pour se consacrer pleinement à leurs loisirs, de manière plus indépendante et solitaire.

Plus distants dans leur perception de l’expérience du vieillissement, les « indifférents » qui considèrent que leur nouvelle vie reste dans la continuité des années précédentes représentent 26 % des sondés. Ils ne réalisent pas réellement les conséquences de leur nouveau statut de senior et continuent de vivre leur vie comme ils l’ont toujours fait.

Enfin, les 10 % restant sont des « pessimistes isolés », une minorité vivant très mal le fait de ne plus travailler et de vieillir. C’est ainsi qu’il serait généralement préférable pour ces retraités de suivre le modèle des seniors « ultra-actifs » en ne négligeant pas toute forme d’activité.

En outre, cette même étude révèle que 9 seniors sur 10 organisent au moins une activité afin de maintenir du lien social et que 89 % des retraités pratiquent deux activités qu’elles soient physiques, culturelles ou sociales. Et les applications de DYNSEO (Stim’Art, Allô c’est qui, ou encore Dynseo Family) sont des très bons outils appréciés des seniors ! 

 

Une bonne mutuelle pour préserver la santé des seniors

Pour de nombreux seniors, s’adonner à de nouvelles activités et faire du sport représentent ainsi une jolie piste à suivre pour s’offrir une seconde jeunesse. En 2014, 54 % des seniors étaient en effet inquiets pour leur santé future et 78 % d’entre eux faisaient par conséquent attention à leur forme d’après un sondage « Les séniors et la santé » pour l’Institut Français des Seniors. Ainsi, il n’est pas étonnant de voir des nouveaux sports comme la marche nordique ou le tai chi côtoyer les soins de bien-être tels que les cures thermales. Mais se maintenir en forme à la retraite peut représenter un certain coût, parfois lourd à assumer pour des plus de 55 ans devant généralement regarder de près leurs dépenses.

Aussi, et afin d’être bien remboursé pour ses dépenses de santé, je vous conseille de choisir une bonne mutuelle lors de son départ à la retraite. A noter que les anciens salariés d’une société peuvent conserver leur mutuelle d’entreprise au nom du « droit de suite ». Une option qui leur permet d’éviter le changement de mutuelle qui peut paraître fastidieux à un moment où beaucoup de choses évoluent. Mais attention, la part qui était jadis prise en charge par l’employeur à 50% leur revient désormais. En outre, les couvertures santé restent identiques à celles des actifs et sont souvent peu adaptées aux nouveaux besoins des retraités.

 

Aussi, existe-t-il des mutuelles spécialement dédiées aux seniors. Mais là encore, il est important de bien choisir parmi les offres. Afin d’éviter de payer pour des couvertures inutiles telles que la maternité ou la pédiatrie, il convient d’établir une situation précise de votre situation et de vos besoins. La première étape est de réaliser un bilan médical complet pour mettre en exergue les soins dont vous avez le plus besoin. Il s’agira alors de prendre en compte vos antécédents familiaux et médicaux et de les accompagner de visites chez votre médecin généraliste, votre ophtalmologiste ainsi que votre dentiste. Ce bilan dressé, vous pourrez alors souscrire une mutuelle senior qui vous correspond pour le mieux en proposant notamment une prise en charge intéressante sur les soins optiques, dentaires, auditifs ainsi que sur les frais d’hospitalisation. Les autres postes de remboursement à regarder attentivement sont les dépassements d’honoraires, les appareils orthopédiques, la kinésithérapie mais aussi les médicaments peu remboursés par la Sécurité Sociale ou encore les radiographies.

 

 

Des ateliers du « bien vieillir » pour bien préparer sa retraite

Et pour ceux qui se sentiraient dépassés par cette étape importante que représente la retraite, sachez que les différents régimes de protection sociale, la CNAV, la CARSAT (ex-CRAM), la MSA et le RSI se sont associés afin de proposer différents ateliers pour bien préparer la transition. Des moments d’échanges et d’informations destinés à couvrir toutes les facettes du bien-vieillir : prévention santé, risques liés à la fragilisation sociale ou encore à l’environnement du retraité. On y trouve également des actions de sensibilisation sur l’alimentation, l’activité physique et le sommeil afin de responsabiliser les seniors quant à leur capital santé. Les caisses de retraite complémentaire Agirc-Arcco mettent également en place des actions similaires. Au-delà de l’information et de l’accompagnement, la CARSAT ou la Mutuelle Agricole proposent aussi des rencontres entre futurs retraités afin d’entamer une discussion sur les problèmes rencontrés.  

La retraite est une étape importante de la vie qu’il ne faut pas sous-estimer. Renseignez-vous auprès de votre caisse primaire d’assurance maladie afin de connaître les différentes opérations mises en place pour vous accompagner dans cette transition et n’oubliez pas de choisir une mutuelle spécialement adaptée à vos nouveaux besoins !

J’espère que ces quelques pistes administratives et conseils pourront vous  être utiles, je suis passée par là et je sais que ce n’est pas facile ! Alors autant anticiper, c’est beaucoup plus agréable.

Je vous retrouve bientôt pour de nouveaux dossiers thématiques,

Jeannette