5/5 - (1 vote)

L’anorexie est un trouble alimentaire qui affecte des millions de personnes dans le monde. Cette maladie peut avoir des conséquences graves sur la santé physique et mentale, ce qui en fait un problème de santé important à traiter. Dans ce contexte, l’entraînement cérébral peut s’avérer être une méthode efficace pour aider les personnes atteintes d’anorexie à guérir et à retrouver une vie saine.

L’entraînement cérébral peut aider à développer une meilleure image corporelle, ce qui est crucial pour les personnes atteintes d’anorexie qui ont souvent une perception négative de leur corps. En développant des compétences cognitives plus fortes, les patients atteints d’anorexie peuvent également avoir une meilleure capacité à résoudre les problèmes liés à leur traitement, tels que la planification des repas et l’adhérence à un régime alimentaire sain.

 

 

Quels sont les troubles alimentaires concernant l’anorexie ?

 

 

La boulimie

Elle se caractérise par des épisodes récurrents de consommation excessive de nourriture, suivis de comportements compensatoires tels que des vomissements ou une utilisation abusive de laxatifs. Les personnes atteintes de boulimie peuvent ressentir une perte de contrôle lors des épisodes de suralimentation et peuvent se sentir honteuses ou coupables après avoir mangé. Elles peuvent également avoir des préoccupations excessives concernant leur poids, leur apparence physique et leur régime alimentaire, ce qui peut entraîner des restrictions alimentaires ou des comportements compulsifs liés à l’alimentation.

 

 

Le trouble de l’hyperphagie

Egalement connu sous le nom de “boulimie non vomitive”, est un trouble alimentaire caractérisé par des épisodes de compulsions alimentaires récurrents et fréquents sans comportement compensatoire inapproprié pour éviter la prise de poids. Pendant ces épisodes, la personne atteinte consomme une quantité de nourriture supérieure à ce que la plupart des gens mangeraient en une période de temps similaire et a souvent l’impression de perdre le contrôle. Les épisodes de suralimentation sont souvent accompagnés de sentiments de honte, de culpabilité et d’embarras.

Pourquoi l’anorexie est un trouble principalement féminin ? 

Pression sociale et culturelle

Les normes sociales et culturelles ont tendance à imposer des normes de beauté et des standards de poids irréalistes pour les femmes, ce qui peut entraîner des sentiments de honte et d’insécurité chez certaines femmes concernant leur apparence physique. Cela peut conduire à des comportements alimentaires malsains, tels que la restriction alimentaire excessive, qui sont des caractéristiques de l’anorexie.

Biologie

Certaines recherches suggèrent que les hormones sexuelles féminines, comme les œstrogènes, peuvent jouer un rôle dans la prédisposition des femmes à l’anorexie. De plus, il est possible que les différences biologiques entre les sexes affectent la façon dont le corps stocke et brûle les graisses. Les femmes ont tendance à stocker plus de graisse que les hommes et à avoir un métabolisme plus lent, ce qui peut rendre plus difficile pour elles de perdre du poids. Cela peut entraîner des sentiments de frustration et d’anxiété liés au poids, qui peuvent conduire à des comportements alimentaires malsains, tels que la restriction alimentaire excessive.

 

 

 

Histoire personnelle ou familiale

Les antécédents familiaux de troubles alimentaires, les expériences traumatisantes de l’enfance ou les antécédents de troubles de l’humeur peuvent accroître le risque de développer un trouble alimentaire, y compris l’anorexie.

Stigmatisation

Les stéréotypes sociaux selon lesquels les femmes sont plus susceptibles d’avoir des problèmes de poids et d’apparence physique peuvent empêcher les hommes de reconnaître qu’ils souffrent d’un trouble alimentaire ou de chercher de l’aide.

Pourquoi on parle d’anorexie mentale ?

 

 

 

On parle d’anorexie mentale car cette maladie est avant tout un trouble du comportement alimentaire qui se manifeste par une obsession de la minceur et une peur intense de prendre du poids, même lorsque la personne est déjà très maigre. Cette obsession peut conduire à des comportements restrictifs sévères tels que la limitation drastique de l’apport alimentaire ou la pratique excessive d’exercice physique, pouvant ainsi mettre en danger la santé physique et mentale de la personne atteinte.

L’anorexie mentale est donc considérée comme un trouble psychiatrique car il est associé à des perturbations émotionnelles, cognitives et comportementales importantes. Les facteurs de risque de cette maladie sont nombreux et peuvent être liés à des problèmes personnels, familiaux ou sociaux, ainsi qu’à des pressions culturelles pour répondre à des normes esthétiques très strictes. Il est important de reconnaître les signes de l’anorexie mentale et de chercher de l’aide dès que possible pour traiter cette maladie complexe et potentiellement mortelle.

 

 

 

Quels sont les symptômes physiques en ce qui concerne l’anorexie ?

 

La perte de poids

même si la personne est déjà très maigre. Cette perte de poids peut entraîner une fonte musculaire, une déshydratation, une peau sèche et une hypotension artérielle.

L’anémie

L’anémie se produit lorsque le taux de globules rouges dans le sang est inférieur à la normale, ce qui peut entraîner une fatigue, une faiblesse, des étourdissements, une pâleur et une augmentation de la fréquence cardiaque. Les personnes atteintes d’anorexie mentale peuvent développer une carence en fer et en vitamine B12, deux nutriments essentiels pour la production de globules rouges.

 

 

 

L’hypoglycémie

Elle se produit lorsque le taux de glucose sanguin est trop faible, ce qui peut causer des symptômes tels que des tremblements, de la confusion, de la sudation, des étourdissements et une perte de conscience. Les personnes atteintes d’anorexie mentale peuvent présenter une hypoglycémie en raison d’une carence en glucose dans le corps, car le cerveau et les autres organes ont besoin de glucose pour fonctionner correctement.

 

 

L’insuffisance cardiaque et rénale

Ils peuvent également survenir en raison de l’anorexie mentale. La malnutrition peut affaiblir le muscle cardiaque, réduire le volume sanguin et provoquer une tachycardie, une arythmie et une insuffisance cardiaque congestive. Les reins peuvent également être affectés car ils dépendent d’une circulation sanguine adéquate pour fonctionner.

 

Quel est le lien entre anorexie et troubles mentaux ?

 

 

L’anorexie mentale peut également être une cause de troubles mentaux. La malnutrition associée à l’anorexie mentale peut altérer la fonction cérébrale, ce qui peut entraîner une altération de l’humeur, de l’anxiété, de la cognition et d’autres symptômes psychologiques. Les personnes atteintes d’anorexie mentale peuvent également présenter des distorsions de l’image corporelle, des pensées obsédantes sur la nourriture et le poids, ainsi qu’une faible estime de soi, tous des symptômes qui sont associés à des troubles de l’humeur et de l’anxiété.

Puis les facteurs environnementaux peuvent également contribuer au développement de l’anorexie mentale et des troubles mentaux associés. Les pressions sociales, familiales ou culturelles liées à la minceur et à l’apparence physique peuvent jouer un rôle important dans le développement de l’anorexie mentale et des troubles mentaux.

Enfin, les troubles de l’alimentation tels que l’anorexie mentale sont souvent considérés comme des troubles de l’impulsion et du contrôle, car les personnes atteintes de ces troubles ont tendance à se sentir impuissantes face à leur régime alimentaire. Cette sensation de manque de contrôle peut également contribuer au développement de troubles mentaux tels que l’anxiété et la dépression.

Quels sont les effets de notre alimentation sur notre cerveau ?

 

 

Impact positif

Les acides gras oméga-3, que l’on trouve dans les poissons gras tels que le saumon et le thon, ainsi que dans les noix et les graines, sont particulièrement bénéfiques pour la santé du cerveau. Ces acides gras sont des constituants importants des membranes cellulaires du cerveau et peuvent améliorer la mémoire, la concentration et la fonction cognitive globale.

Les aliments riches en antioxydants tels que les fruits et légumes colorés peuvent également avoir un impact positif sur la santé du cerveau. Les antioxydants aident à protéger les cellules du cerveau contre les dommages causés par les radicaux libres, qui peuvent endommager les membranes cellulaires et les processus biochimiques.

Impact négatif

En revanche, une alimentation riche en graisses saturées, en sucre et en sel peut avoir un impact négatif sur la santé du cerveau. Les régimes riches en graisses saturées peuvent entraîner une accumulation de plaque dans les artères, réduisant ainsi le flux sanguin vers le cerveau et augmentant le risque de démence et de maladies neurodégénératives.

Les régimes riches en sucre peuvent également avoir un impact négatif sur la fonction cognitive, notamment en réduisant la capacité de concentration et de mémoire. Il a été démontré que certains additifs alimentaires couramment utilisés, tels que les colorants alimentaires et les conservateurs, peuvent avoir des effets négatifs sur le comportement et la fonction cognitive chez les enfants et les adultes sensibles.

De qu’elle manière les personnes anorexiques se font aider psychologiquement ?

Thérapie individuelle

Elle permet à la personne anorexique de travailler avec un thérapeute pour comprendre les racines de leur trouble alimentaire, explorer les pensées et les émotions sous-jacentes, et développer des compétences pour faire face aux situations stressantes de manière plus saine. La thérapie de groupe offre un espace sûr et de soutien pour les personnes atteintes d’anorexie, où ils peuvent partager leurs expériences, leurs luttes et leurs succès avec d’autres qui comprennent ce qu’ils traversent.

La thérapie familiale

Elle est souvent recommandée pour les personnes anorexiques plus jeunes, car elle implique la famille dans le processus de guérison. Cette thérapie aide les membres de la famille à comprendre l’anorexie et à apprendre comment ils peuvent soutenir leur proche dans leur rétablissement. Elle peut également aider à améliorer les relations familiales et à renforcer les compétences en communication.

Quels sont les divers soutiens cognitifs pour les personnes anorexiques ?

La thérapie comportementale dialectique

La thérapie comportementale dialectique (TCD), peuvent également être utiles pour les personnes anorexiques. Ces thérapies visent à aider les personnes à mieux gérer leurs émotions et à développer des stratégies pour faire face aux situations difficiles sans recourir à des comportements alimentaires désordonnés.

Thérapie cognitivo- comportementale (TCC)

C’est une forme de psychothérapie qui se concentre sur les pensées et les comportements qui contribuent à l’anorexie. La TCC aide les personnes anorexiques à identifier et à changer les schémas de pensée négatifs qui les poussent à se priver de nourriture, ainsi qu’à développer des compétences pour faire face aux situations qui déclenchent des comportements alimentaires malsains

Techniques de relaxation

Il y a notamment la respiration profonde et la relaxation musculaire progressive. Ces techniques peuvent aider à réduire l’anxiété et le stress associés à l’anorexie, ce qui peut améliorer la qualité de vie des personnes anorexiques.

 

 

JOE, un programme d’entraînement cognitif pour accompagner les personnes anorexiques 

 

Il existe de nombreuses façons de faire travailler sa mémoire et ses fonctions cognitives. L’utilisation d’un programme d’entraînement cérébral peut aider les personnes anorexiques à mieux gérer leurs pensées et leurs émotions, et à améliorer leur comportement alimentaire.

Le programme d’entraînement cérébral JOE a été conçu spécifiquement pour les adultes afin de maintenir le cerveau en bonne santé grâce à des exercices cérébraux amusants et stimulants. Il compte plus de 30 jeux cognitifs et cible la concentration, la focalisation, les réflexes, les langues et bien d’autres fonctions cognitives.

joe coach cerebral entrainement memoire

Téléchargez JOE, votre coach cérébral et profitez de 7 jours d’essai 

Telecharger Googleplay, DYNSEO

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :