Rate this post

Si vous avez décidé de voyager avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou en situation de handicap, c’est certainement parce que vous avez déjà déterminé les facteurs pouvant affecter ce voyage : la sécurité de la personne, son état, la destination, etc.

Bien que vous soyez préparé, vous aurez certainement besoin de quelques conseils pour faire en sorte que ce voyage soit aussi confortable et rassurant pour la personne afin d’éviter du stress et de l’anxiété. De plus, il y a peut-être certaines préparations qui vous ont échappé, alors voici nos conseils.

 

Trouvez les bons organismes

Ce premier conseil s’applique dans le cas où vous êtes dans le processus d’organisation d’un voyage avec une personne handicapé ou un senior souffrant de la maladie d’Alzheimer. En effet, il est parfois difficile de réunir toutes les conditions idéales pour organiser un voyage avec ces personnes, c’est pourquoi il est important de se renseigner sur les organismes qui proposent des voyages préparés pour être dans les meilleures conditions et partir l’esprit tranquille.

Vous serez surpris de la quantité d’agences et d’organismes qui proposent des voyages, en France ou à l’étranger, adaptés pour les personnes en situation de handicap, que ce soit moteurs ou psychiques.

SUPERNOVA vacances adaptées est, notamment, une agence de voyage qui organise des vacances adaptées pour les adultes en situation de handicap dans un environnement et des conditions propices. L’une des problématiques les plus importantes dans l’organisation de séjours la connaissance des pathologies, la connaissance des besoins de chaque personne et la formation des encadrants. C’est à ce niveau que se distingue SUPERNOVA, qui forme en amont tous les encadrants et veille à organiser des voyages en petits groupes pour permettre une adaptabilité et la connaissance personnalisation de l’accompagnement.

Les critères de voyage pour une personne en situation de handicap et pour une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer sont quelque peu similaires dans la mesure où il est important de connaître le niveau cognitif de la personne pour organiser des voyages dans des conditions idéales. L’organisme France Alzheimer propose des séjours vacances pour permettre aux familles de se retrouver le temps d’un voyage.

 

Faites preuve de patience

Voyager avec une personne qui souffre de l’Alzheimer ou une personne en situation de handicap demande beaucoup de patience. Elle a besoin de temps pour s’adapter, pour se sentir à l’aise. Lorsque l’on bouscule sa routine quotidienne, cela peut provoquer chez elle un état de stress et d’anxiété. Il est donc important pour les personnes qui l’accompagnent, que ce soit les proches ou les soignants de faire preuve de patience durant tout le trajet et même arrivés à destination.

 

Gardez un environnement calme et familier

S’adapter à un nouvel environnement est source de stress pour les malades d’Alzheimer et les adultes handicapés. Il convient de le faire en douceur, dans un endroit calme. Ne le précipitez pas, par exemple à saluer les autres membres de la famille, à faire des activités collectives, etc. Par ailleurs, apportez des objets familiers pour que le malade ne se sente pas déphasé ou ne perde ses repères. Il pourrait être confus par le changement brusque de routine.

En effet, la routine constitue un élément important pour les adultes en situation de handicap et les seniors souffrant de la maladie d’Alzheimer. C’est pourquoi, durant un voyage il est important de conserver des habitudes d’entraînement régulières comme elles pourraient avoir au quotidien.

edith 2-joe-edith-app-adulte-application-entrainement-cerebral-coach-jeux-cerebraux-jeu-cognitif-logique-culture-memoire-fun-dynseo-ludique-animation-personnes-agees-alz-alzheimer-activites-senior-activite-seniors-stimulation-tablette-smartphone-parkinson-troubles-troubles

L’application Edith, un programme d’entraînement cérébral sur tablette, permet de conserver cette routine grâce à son format portable et qui ne nécessite aucune connexion Internet. Vous aurez accès à plus de 30 jeux ludiques et culturels, adaptés et conçus pour les personnes ayant des troubles cognitifs plus ou moins importants. Il s’agit là d’un bon moyen pour garder des bonnes habitudes et stimuler la mémoire même en partant en voyage !

 

Prenez des pauses si nécessaires

Si le trajet se fait en voiture et que le voyage risque d’être long, il est nécessaire de prévoir des pauses autant que possible. Cela permet de ne pas irriter le malade ou de l’exposer à une situation de stress. Durant les pauses, prévoyez des activités à faire, comme une pause photo, un pique-nique ou tout simplement une pause pour prendre l’air. Dans tous les cas, si le voyage s’annonce long, préférez prendre l’avion qui est plus rapide ou changez de destination et optez pour les endroits pas trop éloignés.

 

Prévoyez toujours une assistance médicale

Voyagez si possible avec un personnel médical, pour s’assurer de la santé de vos proches durant le trajet, mais aussi pour continuer à administrer le traitement nécessaire et garder un œil sur la santé du malade une fois arrivé à destination. Si cela ne s’avère pas possible, vous pouvez aussi solliciter un service de transport médical qui assurera le voyage en tout confort et sécurité pour le malade. Certains acceptent qu’un proche accompagne le malade durant le voyage.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :