5/5 - (21 votes)

Les parents des enfants autistes ont du mal accepter la condition de leur descendance. A cela, viennent s’ajouter les difficultés occasionnées par chaque crise. Apprenez à calmer votre enfant en crise. Des conseils pour y parvenir en douceur.

 

1. Demeurer dans le calme pour espérer calmer l’autre

 

Si vous ne parvenez pas à vous maîtriser face à une crise, il sera difficile de calmer votre enfant. Que peut-on faire ?

 

Éviter les cris

Ne donnez pas à l’enfant autiste d’imiter vos comportements inappropriés. Raison pour laquelle chaque parent doit faire un travail sur lui-même. Il faut commencer par agir dans le calme quelle que soit à la crise que subit l’enfant. On évite de basculer dans la colère afin d’éviter d’aggraver la situation. Vous pouvez faire baisser la colère par des exercices de respiration. Faire par exemple trois (3) grandes respirations dans le but d’évacuer la pression. Le parent est un modèle pour son enfant. Il devrait de ce fait le démontrer par son calme et sa maîtrise de soi. Alors, donnez l’exemple !

 

Adopter des techniques douces

Les crises ne se ressemblent pas toujours. De plus, il faut être capable d’affronter chacune d’elle dans le calme. Puisque vous ne savez pas quand une crise va survenir, mettez-vous aux techniques qui ont fait leurs preuves. On pense par exemple au yoga et à la méditation. Le yoga a une action avérée sur l’anxiété, le stress, la colère, etc. Les exercices spécifiques de cette discipline ont une bonne action aussi bien sur le corps et l’esprit. La méditation en pleine conscience favorise un meilleur état psychique. Ces différentes méthodes peuvent être pratiquées à la maison.

 

2. Épauler l’enfant atteint d’autisme

 

L’objectif consiste à déceler ce qui a déclenché la crise chez votre enfant victime de troubles du spectre autistique. Vous serez en mesure de le calmer rapidement si vous avez les idées claires.

 

Il fait de l’opposition

Sachez que chez tous les enfants, l’opposition est une nécessité à leur bon épanouissement. Dans ces circonstances, vous devez éviter de rentrer dans son jeu. Observez l’enfant atteint d’autisme d’essayer de le comprendre et de déterminer ce qu’il convient de faire. Comment l’opposition se met-elle en place ? Tout en refusant d’entrer dans le conflit, on peut valoriser son enfant. N’oubliez pas que le sujet autiste a besoin de temps et de maturité pour comprendre certains trucs. Cependant, les parents doivent le féliciter lorsqu’il obéit et se comporte comme ils le souhaitaient. Il peut faire la sourde oreille. Ce n’est pas facile à accepter ! Toujours communiquer avec lui et soyez patient. Cherchez à établir une vraie relation de confiance.

 

Parler avec l’enfant

Prendre enfin le temps de communiquer avec lui. Et même répondre aux différentes questions ou demandes de votre enfant. La communication implique une écoute attentive et une observation en vue de répondre à ces besoins. Démontrez à votre enfant que vous êtes disposé (e) à l’écouter. Les psychologues proposent aux parents une méthode efficace : l’écoute active. Il crie, pleure ou semble être anxieux. Peut-être qu’un événement a provoqué la crise ? Il va falloir dialoguer avec lui si vous espérez comprendre ce qui se passe à l’instant. Pourquoi ne pas installer une routine dans l’intention de favoriser son quotidien ?

 

3. Que faire sur le plan physique pour apaiser un enfant autiste ?

 

Les câlins, un massage, une activité ludique… Autant de choses que les parents pourront initier pour soulager un enfant autiste en crise.

 

Faire un massage pour le calmer

Un massage, lorsqu’il est bien exécuté, donne des résultats impressionnants. Le massage aide à évacuer les tensions musculaires occasionnées par l’excès de stress. Agissez de la meilleure façon afin que cela porte du fruit. C’est aussi un outil de communication avec votre enfant autiste. Dans une pièce calme, commencez par lui masser les épaules tout en douceur. On recommande également un massage des tempes et du front pour favoriser la détente et la relaxation. On peut encore exercer de petites pressions sur les pieds de l’enfant. Installer le tout-petit dans une position favorable à la détente, qu’il soit couché ou assis. Évitez les mouvements brusques et les coups violents. Le massage doit être indolore.

 

Des activités ludiques pour l’aider à affronter les crises

Les spécialistes proposent une variété d’activités ou de jeux destinés à aider les enfants autistes à gérer leurs émotions. On distingue parmi ces activités la musicothérapie. La musique contribue ainsi à la découverte des émotions. Cela lui permettra d’identifier les émotions, car c’est souvent compliqué avec les mots. Les experts ont développé de nombreux jeux spécifiques. Ils recommandent d’un autre côté de petits exercices de yoga. Enfin, la cohérence cardiaque apporte des résultats très encourageants. Vous pouvez trouver des activités ou des applications adaptées à la gestion des émotions d’un enfant souffrant de troubles du spectre autistique.

 

Découvrez l’application COCO PENSE et COCO BOUGE

Cocoetcocosport Coco App Enfant Educative Educatif Enfants Ludique Culturel Jeux Jeu Application Entrainement Cerebral Ans Tablette Smartphone

Une application éducative et sportive pour tous les enfants

 

L’application COCO PENSE et COCO BOUGE est un programme éducatif sur tablette et smartphone, adapté aux enfants de 5 à 10 ans.

Avec plus de 30 jeux éducatifs, l’enfant peut faire travailler toutes les fonctions cognitives acquises à l’école, telles que la logique, la réflexion, ou encore la planification, tout en enrichissant son vocabulaire, en révisant ses mathématiques, et en apprenant les fables de la Fontaine par exemple. 

L’APP EDUCATIVE ET SPORTIVE

L’application COCO impose une pause sportive toutes les 15 minutes d’écran. Cela leur permet de se dépenser, et d’ensuite d’être plus concentré !

 

A noter qu’il est aussi possible d’utiliser l’application qu’avec les activités sportives, d’adapter les jeux en fonction de votre enfant. Personnaliser son expérience et apprenez lui à se concentrer.

sport-break-children-fun-app-tablet

4. Des réflexes à éviter

L’adoption de bons comportements s’impose dans la gestion des crises de l’enfant victime d’autisme. Quels actes éviter de poser ?

 

Ne pas le gronder

Il faut dire que gronder un enfant autiste ou le punir de manière sévère n’apportera pas un changement chez celui-ci. Si ça ne marche pas comme le parent l’espère, c’est parce que cette façon de faire n’est pas dirigée vers la cause de la crise. Une punition favorise souvent un comportement agressif. Elle produit l’effet contraire du résultat escompté. Changez de mentalité pour adopter des attitudes adéquates. Cela ne veut pas dire que la punition est formellement interdite. Non ! Mais elle doit se faire dans un contexte singulier. Elle ne devrait pas devenir une maxime.

 

 Des comportements à éviter avec un enfant autiste

Un mauvais comportement ou une attitude inappropriée doit être traitée comme tel par les parents. Ne donnez pas de l’attention à une attitude désagréable. Il faut plutôt consacrer du temps aux bons comportements. Sans oublier que les cris ou les remontrances à répétitions ne feront qu’empirer les choses. Jouez franc jeu avec le tout-petit. Il n’est pas question de dire « non » lorsque vous êtes dans la possibilité de dire « oui ».

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :