Pour soigner et s’occuper d’une personne atteinte d’Alzheimer, les aidants doivent disposer de beaucoup de préparations, d’expertise et de compétences. Chaque cas d’aidant est différent et il est souvent difficile de savoir comment s’y préparer. Néanmoins, pour commencer, voici quelques conseils à l’intention des aidants. Ils ne répondront pas à toutes les questions, mais ils peuvent vous aider à vous orienter dans la bonne direction.

 

 

 

COMMENT SE PRÉPARER ?

  • Prestation de soins : un travail d’équipe

Un aidant est une partie intégrante d’une équipe, de la famille, d’un groupe d’amis ou de bénévoles, de l’équipe de soins de santé. Il se doit donc d’offrir des compétences et des forces différentes pour fournir des soins efficaces.

Si vous êtes le principal responsable de cette équipe, veillez à aider chaque membre à exprimer leurs préoccupations, leurs opinions et leurs émotions. Assurez-vous également que la personne atteinte de l’Alzheimer joue un rôle central dans toutes les discussions et décisions.

  • Création d’une liste de tâches : une meilleure organisation

En tant qu’aidant, vous vous devez d’être bien organisé. Aussi, commencez par dresser une liste de toutes vos tâches d’aide. Essayez de les entreprendre par priorité. Utilisez ensuite cette liste pour décider de la répartition des tâches entre amis, famille, professionnels et autres aidants.

  • Maîtrise des soins physiques appropriés

Certains patients peuvent avoir besoin de vous pour fournir des soins physiques tels que le bain, l’habillage, l’alimentation, l’utilisation des toilettes et le toilettage. Afin de maîtriser ces soins, demandez de l’aide, parlez à une équipe de soins de santé, regardez des vidéos sur les différentes procédures à entreprendre ou lisez des manuels ou des livres expliquant comment effectuer ces tâches. Vous pouvez également faire appel à une aide professionnelle, si besoin.

 

QUELLES ATTITUDES A AVOIR ?

  • Être proactif

Prenez les choses en main et planifiez le plus possible pour éviter et anticiper les urgences de dernière minute. Être proactif permet également de tout gérer et d’avoir les choses sous contrôle. Créez également des horaires qui indiquent quel membre de la famille, ami ou autre aidant est disponible quand et pour quelles tâches. Assurez-vous que tous les aidants soient impliqués.

 

  • Aimer résoudre de problèmes

Un aidant se doit de facilement identifier les problèmes, de déterminer les solutions pour les résoudre et de les suivre. N’ayez surtout pas peur de prendre conseil et de demander de l’aide. Recherchez des solutions créatives qui fonctionnent pour vous, mais également pour la personne atteinte de l’Alzheimer.

  • Rester positif

Avoir une attitude positive peut aider à facilement gérer chaque situation. Vous n’avez peut-être pas le contrôle de ce qui vous arrive, mais vous pouvez changer votre façon de réagir et d’agir.

  • Se connaitre

Reconnaissez vos forces et vos faiblesses en tant qu’aidant. Cela vous permet de définir des limites et de savoir quand demander de l’aide. Fixer des limites peut vous aider, ainsi que la personne dont vous prenez soin. La personne dont vous vous occupez peut avoir une certaine indépendance pendant que vous prenez une pause. Il est important de savoir quand vous avez besoin d’une pause pour ne pas vous sentir épuisé.

 

COMMENT BIEN S’OCCUPER D’UNE PERSONNE ATTEINTE DE L’ALZHEIMER ?

 

  • Prendre soin du bien-être émotionnel de la personne atteinte de l’Alzheimer

Il est important d’aider la personne dont vous vous occupez à garder un sentiment de contrôle. Un diagnostic de l’Alzheimer peut lui faire ressentir peu de contrôle sur sa vie. Commencez par demander si vous pouvez aider avec une tâche ou une décision spécifique au lieu de le faire vous-même.

 

  • Communiquer

L’une des tâches les plus importantes d’un aidant consiste à parler ouvertement avec la personne atteinte de l’Alzheimer. Choisissez un moment qui vous convient pour parler. Assurez-vous qu’il ou elle sera au centre des discussions et des décisions. Soyez ouvert aux sentiments et aux opinions de la personne.

 

  • Opter pour des activités qui donnent du sens ou du plaisir

Une personne atteinte de l’Alzheimer peut ne plus être en mesure de participer activement aux activités qu’elle aime. Alors, cherchez d’autres moyens d’encourager la participation. Aidez la personne à rester connectée au monde au-delà de l’Alzheimer et à maintenir un sentiment de normalité.

 

  • Participer à des soins médicaux et physiques

En tant qu’aidant, vous constaterez peut-être que vos responsabilités vont au-delà de vos attentes. Ces responsabilités peuvent inclure la fourniture de soins médicaux et physiques ainsi que le traitement de certaines questions financières.

 

  • Recueillir des détails sur le diagnostic, le traitement et le pronostic du patient

Commencez par en apprendre davantage sur l’Alzheimer. De nombreux groupes de défense des droits des patients, comme France Alzheimer, la fondation Vaincre Alzheimer, ou encore la fondation Médéric Alzheimer peuvent également fournir des informations relatives à cette maladie. Notez les rendez-vous médicaux, les résultats des tests, les médicaments et les dosages, les symptômes et les effets indésirables, les questions et les numéros d’urgence si besoin.

 

  • Traiter des documents légaux

Si la personne dont vous prenez soin ne peut pas parler pour elle-même, certains documents juridiques peuvent permettre à une personne désignée de communiquer ses décisions de traitement et ses souhaits. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre proche à planifier ses soins de santé à l’avance. Découvrez comment l’aider et comment participer à ses soins de manière légale.

Conseils et recommandations pour les aidants
conseils-et-recommandations-pour-les-aidants-d-039-une-personne-alzheimer