fbpx

La nutrition a un impact énorme sur la santé physique et le bien-être des personnes âgées.

On sait presque tous que les besoins alimentaires d’une personne varient selon son âge. En effet, un bébé ne mangera pas la même chose qu’un adulte. Et pourtant, à partir d’un certain âge, cette spécificité des besoins alimentaires devient un concept abstrait pour beaucoup de personnes. Nombreux ignorent qu’à l’instar du bébé, les besoins nutritionnels des personnes âgées sont très différents de ceux des jeunes adultes.

Malheureusement, la nutrition des seniors ne reçoit pas l’attention qu’elle mérite. Or, non seulement une alimentation saine pour les personnes âgées contribue à la santé physique, mais elle a également une énorme incidence sur la mémoire et la fonction mentale.

Dans la suite de cet article, nous aborderons les raisons pour lesquelles la nutrition des personnes âgées est si importante et nous vous présenterons également quelques conseils et astuces pour améliorer l’alimentation des personnes âgées.

 

UNE ALIMENTATION SAINE POUR LE SENIOR

 

 

Croyez-le ou non, les personnes âgées sont extrêmement exposées à la malnutrition. Ce n’est pas parce qu’une assiette est remplie qu’elle est correctement remplie. Le risque de malnutrition chez les personnes âgées croît en raison des éléments suivants :

  • Le métabolisme et l’appétit qui baissent en raison de l’âge
  • Or, sur la base d’un régime normal, la réduction des apports caloriques réduit également la quantité de nutriments disponibles à chaque repas.
  • Et pour ne rien arranger, l’organisme perd avec l’âge, une partie de son efficacité dans l’absorption des nutriments (en particulier certains nutriments spécifiques importants).

Mais en dehors de tout ceci, on constate généralement chez les séniors, une baisse de la capacité à mémoriser des informations, ou à se souvenir de certaines choses. Dans les cas les plus extrêmes, la maladie d’Alzheimer accentue encore plus le déficit.

 

COMMENT L’ALIMENTATION PEUT-ELLE AIDER (OU AU CONTRAIRE ENDOMMAGER) VOTRE MÉMOIRE ?

 

 

De nombreuses recherches et études scientifiques suggèrent que notre nourriture impacte notre capacité à nous souvenir et notre probabilité de développer une démence avec l’âge.

Prenez par exemple le steak qui est un plat très populaire sous plusieurs cieux. Il est chargé de graisses saturées, qui sont connues pour augmenter les taux sanguins de cholestérol lipoprotéine de basse densité (LDL) ou mauvais cholestérol pour les non-initiés. D’autres types de graisses, comme les graisses trans – présentes principalement dans les produits alimentaires industriels -, font la même chose avec les LDL.

Or, l’accumulation de ce cholestérol LDL dans l’organisme endommage les artères et est entre autres, à l’origine de nombreuses maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, selon le Dr Francine Grodstein, professeur agrégé de médecine à la Harvard Medical School et épidémiologiste associée au Brigham and Women’s Hospital, ce cholestérol est également mauvais pour le cerveau.

Les régimes riches en cholestérol et en graisses pourraient accélérer la formation de plaques bêta-amyloïdes dans le cerveau. Ce sont des sortes de protéines collantes responsables de la plupart des dommages qui se produisent dans le cerveau des personnes atteintes d’Alzheimer.

Attention cependant à bien distinguer les types de gras. Si consommer des aliments riches en mauvais gras est néfaste pour la mémoire, consommer de bons acides gras, comme les oméga-3, est bénéfique.

De récentes études indiquent même qu’un régime Keto (c’est-à-dire très riche en gras) pourrait aider à combattre la maladie d’Alzheimer grâce à l’effet neuroprotecteur des corps cétoniques – produits par le foie lorsque l’organisme est en état de cétose – sur les cellules cérébrales vieillissantes. Les études scientifiques ne sont cependant pas suffisamment nombreuses et le régime est particulièrement contraignant, l’avis de son médecin traitant est donc indispensable avant d’envisager une telle diète.

 

BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS DES PERSONNES ÂGÉES

 

 

La nutrition des personnes âgées est importante pour soutenir la fonction cellulaire dans tout le corps, renforcer le système immunitaire et prévenir les maladies physiques et mentales.

Les fibres

C’est un aspect important de la nutrition des séniors qui a de nombreux avantages. La consommation de fibres permettrait de réduire l’inflammation des cellules microgliales et ainsi retarder le vieillissement cérébral liée à l’âge. Les fibres sont aussi essentielles pour maintenir une bonne santé digestive et éviter la constipation. De plus, de nombreux aliments riches en fibres comme les grains entiers sont essentiels pour soutenir la santé cardiaque.

Les protéines

Le cerveau et les neurones sont essentiellement constitués de graisse, mais ils communiquent entre eux par le biais des protéines que nous consommons. Consommer suffisamment de protéines (mais pas trop) favorise donc la santé des neurotransmetteurs et du cerveau. Vous trouverez quelques-uns des aliments les plus riches en protéines ici.

Les jeunes adultes ont besoin de protéines pour rester en forme et éviter un taux de cholestérol élevé. Les besoins nutritionnels des personnes âgées sont similaires à cet égard, mais elles ont également besoin de protéines pour maintenir la force musculaire. La masse musculaire diminue avec l’âge, les protéines sont donc vitales. Les muscles atrophiés peuvent entraîner des chutes et une perte de mobilité. Les séniors ont donc besoin d’autant (sinon plus) de protéines que les jeunes adultes.

Vitamine B12

La carence en vitamine B12 affecte jusqu’à 15 % des adultes de plus de 60 ans. Pourquoi ? La capacité du système digestif à absorber la vitamine B12 liée aux protéines diminue avec l’âge. Le manque de ce nutriment vital a un impact énorme sur le sang et le système nerveux central.

Bien que cela puisse également se produire chez des personnes plus jeunes, les effets sont encore plus prononcés chez les personnes âgées. Cela peut inclure l’anémie, des picotements ou un engourdissement des extrémités, de la fatigue, un mauvais équilibre et une perte de mémoire.

Les acides gras oméga 3

La plupart des gens savent déjà que les acides gras oméga 3 sont importants pour maintenir une bonne santé cardiaque. Mais peu de personnes savent également que ces acides gras sont cruciaux pour soutenir la santé du cerveau.

De faibles niveaux d’oméga 3 peuvent entraîner une perte de mémoire, une diminution de la fonction immunitaire et même des problèmes de santé mentale comme la dépression. Les oméga 3 sont particulièrement importants dans l’alimentation des personnes âgées atteintes de démence.

 

COMMENT ASSURER UNE NUTRITION ADÉQUATE AUX PERSONNES ÂGÉES

 

 

Ce n’est pas toujours facile de manger sainement. Cela est particulièrement vrai pour les personnes âgées. Chacune des bouchées de leurs repas doit contenir autant de nutriments que possible.

Voici quelques-uns des meilleurs aliments à inclure ainsi que quelques conseils pour répondre aux besoins nutritionnels des personnes âgées.

  • Ajoutez de la saveur avec des épices et des herbes. Évitez les aliments riches en cholestérol et en sodium comme le beurre et le bacon.
  • Choisissez des fruits et des légumes aux couleurs vives comme les poivrons et les canneberges – ceux-ci contiennent beaucoup d’antioxydants qui préservent la mémoire du vieillissement.
  • Tenez-vous en aux fruits et légumes frais ou surgelés : les produits en conserve contiennent des niveaux élevés de sodium et de sucre. Et mangez-en quotidiennement, l’apport doit être régulier.
  • Incluez les légumes verts à feuilles foncées comme le chou frisé, les épinards et les feuilles de chou vert – ceux-ci regorgent de vitamines et de minéraux.
  • Encouragez plusieurs petits repas au lieu de trois gros repas.
  • Incluez des protéines maigres à chaque repas comme le poulet, le bœuf haché. Ces aliments sont riches en acétyl-L carnitine qui permet de diminuer le stress oxydatif et prévenir la mort des cellules et, à l’inverse, favorise même la croissance cellulaire.
  • Évitez les sucres raffinés et les glucides simples comme les produits de boulangerie, le pain blanc et le riz blanc – ces niveaux de sucre dans le sang augmentent et n’ont pas beaucoup de valeur nutritionnelle.
  • Consommez plutôt des glucides complexes comme l’avoine, le riz brun et les pâtes ou les pains de grains entiers.
  • Assurez-vous d’ajouter des multivitamines et des suppléments pour une nutrition sénior bien équilibrée.
  • N’oubliez pas l’hydratation ; l’eau restant la meilleure des boissons.
les-aliments-et-la-mmoire-blog-de-suzie-dynseo