Rate this post
Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont l’une des principales causes de décès et d’invalidité dans le monde. Ils peuvent avoir de graves conséquences sur la parole et la communication des personnes touchées. La thérapie de la parole post-AVC est donc d’une importance cruciale pour aider les patients à retrouver leurs capacités de communication et à améliorer leur qualité de vie.

Les conséquences de l’AVC sur la parole et la communication

Un AVC peut affecter la parole et la communication de différentes manières. L’une des conséquences les plus courantes est la dysarthrie, qui est un trouble de la parole causé par une faiblesse ou une paralysie des muscles utilisés pour parler. Cela peut rendre la parole difficile à comprendre et entraîner une voix faible ou monotone.

Un autre trouble courant est l’aphasie, qui affecte la capacité d’une personne à comprendre et à utiliser le langage. Il existe différents types d’aphasie, tels que l’aphasie de Broca, qui rend difficile la production de mots, et l’aphasie de Wernicke, qui rend difficile la compréhension du langage.

Différents types de thérapie de la parole post-AVC

Il existe plusieurs types de thérapie de la parole disponibles pour les personnes ayant subi un AVC. La thérapie traditionnelle consiste en des exercices ciblés pour améliorer la parole, la compréhension et l’expression verbale. Une autre approche est la thérapie par ordinateur, qui utilise des programmes informatiques spécialement conçus pour aider les patients à améliorer leur communication.

Une autre option est la thérapie de groupe, où les patients travaillent en groupe avec un thérapeute de la parole pour améliorer leurs compétences en communication. Enfin, il existe également des applications mobiles et des outils en ligne qui peuvent être utilisés pour la thérapie de la parole à domicile.

Évaluation préliminaire et diagnostic pour la thérapie de la parole

 

Avant de commencer la thérapie de la parole post-AVC, il est important de procéder à une évaluation approfondie pour déterminer les besoins spécifiques du patient. Cela peut inclure des tests de parole et de langage, des évaluations de la compréhension verbale et écrite, ainsi que des évaluations de la motricité buccale.

Une fois que le diagnostic a été établi, le thérapeute de la parole peut élaborer un plan de traitement personnalisé pour aider le patient à améliorer sa communication. Cela peut inclure des exercices spécifiques pour améliorer l’articulation, la phonation et la compréhension verbale.

Traitement de la dysarthrie et de l’aphasie post-AVC

La dysarthrie est un trouble de la parole qui peut être traité par des exercices visant à renforcer les muscles utilisés pour parler. Cela peut inclure des exercices d’articulation, de respiration et de renforcement musculaire.

L’aphasie, quant à elle, peut être traitée par des exercices visant à améliorer la compréhension verbale et l’expression. Cela peut inclure des exercices de lecture, d’écriture et de conversation.

Exercices pour améliorer l’articulation et la phonation

Abcdhe 59, DYNSEO

Pour améliorer l’articulation et la phonation, il est important d’adopter une approche systématique et régulière, en intégrant des exercices spécifiques qui ciblent les différents aspects de la production de la parole. Voici une expansion détaillée des exercices pour l’articulation et la phonation, avec des exemples concrets :

Exercices pour améliorer l’articulation

L’articulation concerne la clarté avec laquelle les sons sont produits, impliquant la précision des mouvements de la langue, des lèvres, du palais et des cordes vocales. Voici des exercices ciblés :

  • Exercices de prononciation des sons :
    • Répétition de phonèmes : Pratiquer la répétition isolée de sons difficiles, en commençant lentement puis en augmentant la vitesse.
    • Syllabes et mots composés : Construire des syllabes et des mots à partir des phonèmes ciblés, en accentuant la précision de la prononciation.
  • Exercices de mouvement de la langue et des lèvres :
    • Mouvements de langue : Réaliser des mouvements spécifiques de la langue (par exemple, la pointer vers le nez, puis vers le menton) pour renforcer la musculature et la dextérité.
    • Gymnastique faciale : Faire des exercices mimiques, comme sourire largement, froncer les lèvres, ou souffler les joues, pour améliorer le contrôle des muscles faciaux.
  • Exercices de coordination respiration-parole :
    • Souffler sur des plumes : Utiliser des plumes ou des petits papiers pour pratiquer le contrôle du souffle en parlant.
    • Lire à haute voix : Lire des textes en prenant soin de marquer les pauses pour respirer, en mettant l’accent sur la clarté de chaque mot.

Exercices pour améliorer la phonation

La phonation implique la production et la modulation des sons vocaux, nécessitant une bonne coordination entre la respiration, les cordes vocales, et les résonateurs.

  • Exercices de renforcement des cordes vocales :
    • Vocalises : Chanter des gammes ou des vocalises sur différents sons (comme “ma”, “me”, “mi”, “mo”, “mu”) pour travailler la flexibilité et la force des cordes vocales.
    • Le cri du bébé : Imiter le cri montant et descendant d’un bébé pour renforcer les cordes vocales sans forcer.
  • Exercices de respiration :
    • Respiration diaphragmatique : Pratiquer la respiration par le diaphragme pour améliorer le soutien de la voix.
    • Suivi du souffle : Utiliser une paille pour souffler dans l’eau, observer les bulles pour contrôler le flux d’air.
  • Exercices de modulation de la voix :
    • Modulation tonale : Varier les hauteurs de la voix en lisant ou en racontant une histoire, pour travailler sur la modulation et l’expressivité.
    • Chant mélodique : Chanter des chansons simples pour explorer différentes gammes et tonalités, favorisant une voix plus riche et modulée.

Conseils pour la pratique

  • Régularité : La clé du succès est la régularité. Pratiquez ces exercices quotidiennement, même pour de courtes périodes.
  • Hydratation : Maintenir les cordes vocales hydratées en buvant suffisamment d’eau, particulièrement avant et après les exercices.
  • Échauffement : Commencer par des exercices de respiration et de relaxation des muscles du visage et de la gorge avant de passer à des exercices plus spécifiques.
  • Enregistrement et écoute : S’enregistrer pendant les exercices permet de prendre conscience de sa propre production vocale et de ses progrès.
  • Consultation professionnelle : En cas de difficultés persistantes, consulter un orthophoniste ou un coach vocal peut apporter une aide spécialisée et personnalisée.

 

Techniques pour stimuler l’expression verbale et la compréhension

 

Pour stimuler l’expression verbale et la compréhension, ainsi que pour faciliter la communication non verbale et la rééducation gestuelle, il existe plusieurs techniques et stratégies. Voici une expansion de ces aspects, avec des conseils pratiques pour la thérapie de la parole à domicile.

Techniques pour stimuler l’expression verbale et la compréhension

Pour l’expression verbale :

  • Répétition dirigée : Le patient répète des mots et des phrases pour améliorer la précision articulatoire et la fluidité du discours. Cette technique peut être graduellement complexifiée, en passant de mots simples à des phrases plus complexes.
  • Lecture à voix haute : Encourager la lecture de textes diversifiés pour pratiquer la prononciation et l’intonation. Cela peut inclure des livres, des articles de journaux, ou des poèmes.
  • Conversation guidée : Utiliser des thèmes prédéfinis pour encourager le patient à s’exprimer, tout en guidant la conversation pour stimuler des structures linguistiques spécifiques ou du vocabulaire ciblé.
  • Jeux de rôles : Simuler des situations sociales ou professionnelles pour pratiquer la parole dans un contexte plus réaliste, favorisant ainsi une meilleure fluidité verbale et une confiance accrue.

Pour la compréhension verbale :

  • Exercices de compréhension de lecture : Lire des passages courts et répondre à des questions sur le contenu pour améliorer la compréhension et l’analyse de texte.
  • Activités d’écoute : Écouter des enregistrements ou des histoires et identifier les idées principales et les détails spécifiques pour renforcer les compétences d’écoute active.
  • Jeu de questions-réponses : Poser des questions sur des sujets familiers ou sur des contenus visionnés/écoutés ensemble pour travailler la compréhension et la capacité de réponse.

Communication non verbale et rééducation gestuelle

  • Exercices de mime : Utiliser des activités de mime pour encourager l’expression par des gestes, améliorant ainsi la communication non verbale.
  • Entraînement des expressions faciales : Pratiquer devant un miroir pour retrouver le contrôle et la diversité des expressions faciales, en imitant des émotions spécifiques ou en suivant des vidéos tutorielles.
  • Rééducation des gestes : Réaliser des exercices ciblés pour améliorer la coordination et la fluidité des mouvements du corps, ce qui est crucial pour la gestuelle et le langage corporel.

Thérapie de la parole à domicile : conseils et astuces

  • Créer un espace dédié : Aménager un coin calme et confortable, exempt de distractions, pour pratiquer régulièrement les exercices de parole et de communication.
  • Établir une routine : Définir des moments spécifiques de la journée pour la pratique, afin de construire une routine et d’encourager la régularité.
  • Fixer des objectifs clairs : Déterminer des objectifs réalistes et mesurables avec le patient, en célébrant les progrès pour motiver et encourager l’engagement.
  • Intégrer la famille : Impliquer les membres de la famille dans la thérapie peut fournir un soutien émotionnel et pratique, en encourageant la communication dans la vie quotidienne.
  • Utiliser la technologie : Incorporer des applications et des jeux éducatifs spécifiques à la thérapie de la parole pour rendre la pratique plus interactive et divertissante.

En intégrant ces techniques et stratégies dans le cadre d’une approche globale, il est possible de faire des progrès significatifs dans l’amélioration de l’expression verbale, de la compréhension, et de la communication non verbale. La clé du succès réside dans la régularité de la pratique, le soutien continu, et l’adaptation des exercices aux besoins spécifiques de chaque patient.

 

Résultats attendus et ressources pour la thérapie de la parole post-AVC

La thérapie de la parole post-AVC joue un rôle essentiel dans le processus de réadaptation, offrant aux patients la possibilité de surmonter les défis liés à la parole, à la communication, et parfois à la déglutition. Voici une exploration approfondie des résultats attendus de cette thérapie, ainsi que des ressources disponibles pour soutenir les patients et leurs familles :

Résultats Attendus de la Thérapie de la Parole Post-AVC

  • Amélioration de la Communication Verbale : L’un des principaux objectifs est d’améliorer la capacité du patient à s’exprimer verbalement, en travaillant sur la clarté, la fluidité, et la précision de la parole.
  • Renforcement de la Compréhension : La thérapie vise également à améliorer la compréhension verbale, permettant aux patients de mieux suivre les conversations et de répondre de manière appropriée.
  • Réhabilitation de la Lecture et de l’Écriture : Des exercices spécifiques sont utilisés pour aider les patients à retrouver leurs compétences en lecture et en écriture, essentielles pour une communication efficace.
  • Amélioration de la Communication Non Verbale : La thérapie peut inclure des stratégies pour renforcer l’utilisation de la communication non verbale, comme les gestes et les expressions faciales, surtout si la parole est fortement affectée.
  • Stratégies de Compensation : Les patients apprennent des techniques pour compenser les difficultés de communication persistantes, telles que l’utilisation d’aides technologiques ou de cahiers de communication.
  • Support Psychologique et Émotionnel : La thérapie offre un soutien pour aborder les frustrations et les défis émotionnels liés aux difficultés de communication, favorisant ainsi un meilleur bien-être psychologique.

Ressources pour la Thérapie de la Parole Post-AVC

  • Orthophonistes et Professionnels de la Santé : Les orthophonistes jouent un rôle clé dans l’évaluation des capacités de parole et de langue post-AVC et dans la mise en place de programmes de réhabilitation adaptés. D’autres professionnels, comme les ergothérapeutes, peuvent également contribuer à la réadaptation globale.
  • Programmes de Réadaptation : De nombreux hôpitaux et centres de réadaptation offrent des programmes spécialisés pour les survivants d’AVC, incluant la thérapie de la parole comme composante clé de la réhabilitation.
  • Outils et Applications Technologiques : Des applications et des logiciels conçus spécifiquement pour la réhabilitation de la parole post-AVC peuvent compléter la thérapie traditionnelle, offrant des exercices pratiques et interactifs.
  • Groupes de Soutien : Participer à des groupes de soutien peut fournir un espace d’échange et de compréhension mutuelle entre survivants d’AVC, partageant des expériences et des stratégies de coping.
  • Organisations et Associations : Des organisations dédiées à la prise en charge de l’AVC fournissent des ressources éducatives, du soutien, et parfois des services de conseil pour les survivants et leurs familles.
  • Matériel Éducatif : Des guides, des livres, et des vidéos éducatifs peuvent aider les patients et leurs familles à comprendre les impacts de l’AVC sur la communication et à naviguer dans le processus de réhabilitation.

Il est crucial pour les survivants d’AVC et leurs familles de s’engager activement dans le processus de réhabilitation et de tirer parti des ressources disponibles. L’objectif est non seulement d’améliorer la communication mais aussi de renforcer l’autonomie et la qualité de vie. La thérapie de la parole post-AVC, avec le soutien adéquat, peut mener à des améliorations significatives, marquant une étape importante dans le voyage vers la récupération.

 

ET POUR ALLER PLUS LOIN

Joe Developper Connaissances Application Mobiles Tablettes Entrapinement Cerebrale Seniors Autonomes Adultes Postavc Postcovid Stimulationcognitive Jeu, DYNSEO

PROGRAMME JOE, VOTRE COACH CEREBRAL

Avec votre coach cérébral JOE, vous choisissez les fonctions cognitives à cibler :l’attention, la concentration, les fonctions exécutives, l’agilité mentale, la mise en place de stratégies, … Un programme ludique et efficient qui vous accompagne au quotidien.

Coaching Memoire Personnalise, DYNSEO

COACHING MEMOIRE A DISTANCE

Soyez accompagné à distance par un coach mémoire qui réalisera avec vous des exercices mémoire pour travailler vos fonctions cognitives selon vos besoins. 
1 heure de RDV en visio pour un accompagnement personnalisé. Un RDV individuel.

REEDUCATION COGNITIVE POST-AVC

 Nous allons dans ce guide vous guider pas à pas pas pour entraîner vos fonctions cognitives et récupérer les fonctions cognitives perdues ou mettre en place des stratégies de compensation grâce au programme d’entraînement JOE, votre coach cérébral.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :