5/5 - (1 vote)
La dyspraxie, également connue sous le nom de trouble du développement de la coordination, est un trouble neurologique qui affecte la planification et l’exécution des mouvements. Les enfants dyspraxiques ont du mal à coordonner leurs mouvements et peuvent sembler maladroits ou désorganisés. Ils peuvent également avoir des difficultés à suivre des instructions verbales, à se concentrer et à mémoriser des informations.

Les symptômes de la dyspraxie peuvent varier d’un enfant à l’autre, mais certains signes courants incluent une mauvaise coordination motrice fine (comme l’écriture illisible), une mauvaise coordination motrice globale (comme des difficultés à sauter ou à attraper une balle) et des problèmes d’équilibre. Les enfants dyspraxiques peuvent également avoir du mal à s’habiller, à attacher leurs lacets ou à utiliser des couverts.

Les difficultés rencontrées par les enfants dyspraxiques à l’école

Les enfants dyspraxiques rencontrent souvent divers défis à l’école, liés principalement à leur trouble de la coordination motrice. Ces difficultés peuvent impacter significativement leur performance académique et leur bien-être. Voici des conseils enrichis et des stratégies pratiques pour aider ces élèves à surmonter les obstacles scolaires :

  • Adaptation de l’environnement scolaire : Il est crucial de créer un espace adapté aux besoins de l’enfant. Par exemple, l’arrangement des meubles dans la classe devrait permettre une circulation aisée, et l’utilisation de chaises et de tables réglables peut aider à maintenir une posture correcte. Fournir des ustensiles d’écriture ergonomiques comme des crayons à prise facile ou des supports de livres peut réduire la fatigue lors de tâches d’écriture ou de lecture.
  • Utilisation de supports visuels : Intégrer des aides visuelles comme des cartes conceptuelles, des infographies et des vidéos peut transformer la manière dont les concepts sont présentés, rendant l’apprentissage plus accessible pour les enfants dyspraxiques. Ces outils aident à visualiser les informations et à les rendre plus mémorables.
  • Incorporation de la technologie : L’adoption d’outils technologiques modernes peut être un atout majeur. Les tablettes et ordinateurs avec logiciels éducatifs spécifiques, tels que les programmes de reconnaissance vocale ou les applications qui organisent les devoirs, peuvent compenser les difficultés d’écriture manuelle et de gestion du temps.
  • Encouragement des activités physiques adaptées : Les activités qui améliorent la coordination et la force physique sont particulièrement bénéfiques. Des programmes adaptés en éducation physique, comme des séances de motricité fine ou des sports qui favorisent la coordination, comme le badminton ou le basket-ball adapté, devraient être encouragés.
  • Soutien à l’estime de soi : Il est essentiel de reconnaître les réussites de l’enfant et de valoriser ses progrès, quelle que soit leur ampleur. Créer un environnement de classe inclusif et soutenant, où les réussites de chaque élève sont célébrées, peut considérablement améliorer la confiance en soi des enfants dyspraxiques.
  • Promotion de l’inclusion et de la collaboration : Faciliter les interactions sociales et la collaboration entre les élèves peut aider à intégrer les enfants dyspraxiques. Mettre en place des projets de groupe où chaque élève peut contribuer selon ses capacités peut favoriser une meilleure compréhension et acceptation des différences par les pairs.

Mise en application concrète : Imaginons un enfant dyspraxique ayant des difficultés avec les tâches d’écriture manuelle. L’enseignant pourrait lui fournir un ordinateur avec un logiciel de dictée pour prendre des notes. De plus, pour faciliter la compréhension en classe, utiliser des présentations PowerPoint enrichies de schémas et d’animations peut aider l’enfant à mieux suivre le cours.

En dehors de l’environnement scolaire, il est bénéfique pour les parents d’encourager leur enfant à participer à des activités extrascolaires spécifiques, comme des arts martiaux adaptés ou des cours de musique, qui peuvent aider à développer d’autres compétences motrices et à renforcer l’estime de soi.

Comment choisir les bons outils scolaires pour les enfants dyspraxiques ?

La dyspraxie pose des défis uniques dans l’apprentissage, ce qui rend le choix des bons outils scolaires crucial pour soutenir efficacement les enfants atteints de cette condition. Pour vous assister dans cette tâche, voici des conseils pratiques et judicieux, enrichis d’exemples concrets, qui peuvent faciliter la sélection d’outils adaptés aux besoins spécifiques de votre enfant dyspraxique :

  • Consultation avec des professionnels : Avant de faire des achats, il est recommandé de consulter des spécialistes tels que des ergothérapeutes ou des orthophonistes. Ces professionnels peuvent évaluer les défis spécifiques de votre enfant et recommander des outils personnalisés. Par exemple, un ergothérapeute peut suggérer des ciseaux adaptés ou des claviers spéciaux pour faciliter l’écriture et le découpage.
  • Choix d’outils ergonomiques : Privilégiez les outils conçus pour faciliter la manipulation. Les stylos ergonomiques, par exemple, sont essentiels car ils permettent une meilleure préhension et réduisent la tension dans les mains, ce qui est bénéfique pour la motricité fine.
  • Adoption de technologies adaptatives : Les outils numériques tels que les tablettes avec des applications éducatives spécialisées peuvent transformer l’apprentissage. Des fonctionnalités comme la dictée vocale ou les programmes de lecture à voix haute, tels que Kurzweil 3000, offrent une assistance précieuse en lecture et en écriture.
  • Supports pour l’organisation : La dyspraxie affectant souvent l’organisation, des outils comme les planificateurs visuels ou les applications de gestion de tâches, tels que Google Keep ou Microsoft To Do, peuvent aider votre enfant à mieux structurer ses journées et ses devoirs.
  • Adaptation des matériaux de lecture : Pour les enfants ayant des difficultés de lecture, envisagez des adaptations telles que l’utilisation de polices spéciales dyslexie ou de papiers à contraste élevé. Les surligneurs visuels ou les marque-pages magnétiques peuvent également aider à suivre le texte plus facilement.
  • Encouragement des activités physiques adaptées : Intégrez des activités physiques spécifiques qui aident à développer la coordination motrice, comme le yoga pour enfants ou les parcours d’obstacles adaptés. Ces activités peuvent améliorer la motricité globale et la confiance en soi.
  • Environnement d’apprentissage personnalisé : Assurez-vous que l’espace de travail de votre enfant est organisé, sans distractions et ergonomiquement adapté à ses besoins. Cela pourrait inclure un bureau à hauteur ajustable ou une chaise offrant un meilleur soutien postural.

En suivant ces conseils et en choisissant soigneusement les outils scolaires adaptés, vous contribuerez grandement à faciliter le parcours éducatif de votre enfant dyspraxique. L’objectif est de lui fournir un environnement d’apprentissage qui non seulement répond à ses besoins, mais qui encourage également son autonomie et sa réussite scolaire.

 

Les outils de base pour l’écriture

L’écriture représente souvent un véritable défi pour les enfants atteints de dyspraxie, principalement à cause de leurs difficultés liées à la coordination motrice fine. Heureusement, plusieurs outils ont été spécialement conçus pour pallier ces difficultés et faciliter l’apprentissage de l’écriture. Voici une liste enrichie d’outils et de conseils pratiques qui peuvent aider ces enfants à améliorer leurs compétences d’écriture :

  • Stylos ergonomiques : Ces stylos sont essentiels car ils sont spécialement façonnés pour offrir une prise en main facile et confortable, ce qui réduit la fatigue et augmente le contrôle. Par exemple, les stylos avec des emplacements préformés pour les doigts aident les enfants à positionner correctement leurs doigts sans effort supplémentaire.
  • Guides d’écriture : Ils sont très utiles pour aider les enfants à maintenir une posture adéquate et à suivre correctement les lignes sur le papier. Ces guides peuvent prendre la forme de règles avec des fenêtres ou des feuilles de papier à gros lignage bien visible.
  • Papier texturé : Le papier texturé peut fournir un feedback sensoriel qui aide les enfants dyspraxiques à mieux “sentir” l’espace sur lequel ils écrivent, rendant ainsi leurs mouvements plus contrôlés et précis.
  • Applications et logiciels éducatifs : De nombreux programmes informatiques sont conçus pour offrir des exercices interactifs qui renforcent les compétences en écriture tout en étant ludiques. Par exemple, des applications qui transforment la pratique de l’écriture en jeu peuvent motiver l’enfant et rendre l’apprentissage plus agréable.
  • Claviers adaptés : Pour les enfants qui trouvent particulièrement difficile l’utilisation d’un stylo, l’utilisation de claviers adaptés peut être une alternative efficace. Certains claviers sont équipés de touches plus grandes ou de dispositions spécifiques qui facilitent la frappe.
  • Outils de correction automatique : Utiliser des logiciels de traitement de texte avec correction automatique aide à réduire la pression de l’erreur et permet à l’enfant de se concentrer sur l’expression de ses idées plutôt que sur la précision orthographique ou grammaticale.
  • Exemples concrets d’utilisation : Encourager l’enfant à écrire des cartes de vœux pour la famille ou à tenir un journal peut être une manière pratique d’appliquer ces outils dans un contexte réel, augmentant ainsi leur confiance en leur capacité à écrire.

En intégrant ces outils et pratiques dans l’enseignement quotidien des enfants dyspraxiques, vous contribuerez à leur donner les moyens de surmonter les défis liés à l’écriture. Ces adaptations peuvent transformer une tâche souvent frustrante en une activité enrichissante et même amusante.

Les outils pour la lecture

La lecture peut présenter des obstacles significatifs pour les enfants dyspraxiques, souvent dus à des difficultés de coordination motrice fine et à une capacité réduite à suivre des instructions verbales complexes. Pour rendre la lecture plus accessible et agréable pour eux, diverses stratégies et outils peuvent être utilisés pour soutenir et renforcer leur compréhension du texte. Voici une expansion de la liste initiale, avec des conseils pratiques et des exemples concrets :

  • Marque-pages colorés et surligneurs : L’utilisation de couleurs vives aide les enfants à se concentrer sur des segments spécifiques du texte et à mieux organiser les informations. Par exemple, assigner une couleur pour les faits importants et une autre pour les nouveaux mots peut aider l’enfant à catégoriser et à retenir les informations plus facilement.
  • Livres audio : Ils sont particulièrement bénéfiques car ils permettent aux enfants de s’immerger dans l’histoire par l’écoute tout en suivant visuellement le texte. Cela peut non seulement améliorer la compréhension, mais aussi renforcer l’association entre les mots écrits et leur prononciation.
  • Applications et logiciels de lecture assistée : Ces technologies offrent des fonctionnalités comme le texte à parole, où les mots sont lus à haute voix par l’ordinateur pendant que l’enfant suit avec ses yeux. Cela aide à maintenir leur concentration et à comprendre le flux et la structure des phrases.
  • Guides de lecture visuelle : Des outils tels que des règles de lecture ou des fenêtres de suivi qui isolent une ligne ou un paragraphe à la fois peuvent réduire la surcharge visuelle et aider les enfants à se concentrer uniquement sur le texte qu’ils lisent.
  • Livres à gros caractères : Les enfants ayant des difficultés motrices peuvent trouver plus facile de suivre le texte lorsque les caractères sont grands et clairement espacés.
  • Organisateurs graphiques : Utiliser des cartes conceptuelles ou des diagrammes pour visualiser et organiser les informations peut aider les enfants dyspraxiques à mieux comprendre et à retenir ce qu’ils lisent.
  • Exemples concrets d’activités de lecture : Encouragez l’enfant à participer à des séances de lecture en groupe où il peut écouter les autres lire et prendre son tour. Cela peut renforcer ses compétences sociales en plus de ses compétences en lecture.

En adaptant ces outils et stratégies à chaque enfant dyspraxique, les parents et les enseignants peuvent créer un environnement de lecture enrichissant qui maximise le plaisir et l’apprentissage, tout en minimisant la frustration souvent associée à la lecture pour ces enfants.

Les outils pour les mathématiques

Abcdhe 25, DYNSEO

Les mathématiques peuvent être un autre domaine difficile pour les enfants dyspraxiques en raison de leurs difficultés de coordination et de leur capacité limitée à suivre des instructions verbales. Il existe cependant des outils qui peuvent les aider à améliorer leurs compétences en mathématiques. Par exemple, l’utilisation de calculatrices peut aider les enfants à effectuer des calculs plus rapidement et avec moins d’erreurs.

Les tableaux et les graphiques visuels peuvent également être utiles pour aider les enfants à visualiser les concepts mathématiques. Les jeux mathématiques interactifs sur ordinateur ou sur tablette peuvent également être bénéfiques, car ils permettent aux enfants d’apprendre et de pratiquer les compétences mathématiques de manière ludique et engageante.

Les outils pour l’organisation

L’organisation est souvent un défi majeur pour les enfants dyspraxiques en raison de leurs difficultés de planification et d’exécution des tâches. Il est donc important de leur fournir des outils qui les aident à s’organiser efficacement. Par exemple, l’utilisation d’agendas ou de calendriers visuels peut aider les enfants à suivre leurs horaires et leurs tâches.

Les listes de contrôle peuvent également être utiles pour aider les enfants à se rappeler ce qu’ils doivent faire et à suivre leurs progrès. Les applications de gestion du temps peuvent également être bénéfiques, car elles peuvent fournir des rappels et des alarmes pour aider les enfants à respecter les délais et à gérer leur temps de manière efficace.

Les outils pour la communication

La communication peut être un défi pour les enfants dyspraxiques en raison de leurs difficultés de coordination motrice fine et de leur capacité limitée à s’exprimer clairement. Il existe cependant des stratégies et des outils qui peuvent les aider à améliorer leurs compétences en communication. Par exemple, l’utilisation de supports visuels tels que des images ou des pictogrammes peut aider les enfants à exprimer leurs besoins et leurs idées.

Les applications de communication assistée par ordinateur peuvent également être bénéfiques, car elles permettent aux enfants de communiquer à l’aide d’images, de symboles ou de mots écrits. Ces outils peuvent fournir un soutien supplémentaire en offrant des options de communication personnalisées et des outils d’aide à la compréhension.

Comment adapter l’environnement scolaire pour les enfants dyspraxiques ?

Il est important d’adapter l’environnement scolaire pour répondre aux besoins spécifiques des enfants dyspraxiques. Cela peut inclure des ajustements tels que l’utilisation de chaises ergonomiques pour favoriser une bonne posture, l’utilisation de tapis antidérapants pour améliorer l’équilibre et la stabilité, et l’aménagement d’espaces de travail calmes et bien organisés.

Il est également important de fournir un soutien supplémentaire aux enfants dyspraxiques en classe. Cela peut inclure la possibilité d’utiliser des outils adaptatifs tels que des stylos ergonomiques ou des calculatrices, ainsi que la possibilité de recevoir des instructions supplémentaires ou des explications visuelles pour les aider à comprendre les concepts.

Les ressources et les accompagnements disponibles pour les parents et les enseignants

Il existe de nombreuses ressources et programmes disponibles pour aider les parents et les enseignants à soutenir les enfants dyspraxiques. Par exemple, il existe des organisations spécialisées dans la dyspraxie qui fournissent des informations, des conseils et du soutien aux familles et aux éducateurs. Il existe également des programmes de formation pour les enseignants qui leur permettent d’acquérir les compétences nécessaires pour soutenir efficacement les enfants dyspraxiques en classe.

Il est également important de travailler en étroite collaboration avec les professionnels de la santé, tels que les ergothérapeutes et les orthophonistes, qui peuvent fournir des évaluations et des recommandations spécifiques pour chaque enfant. Ils peuvent également fournir un soutien thérapeutique individuel pour aider les enfants à développer leurs compétences motrices et leurs capacités d’apprentissage.

La dyspraxie peut présenter de nombreux défis pour les enfants dans leur parcours éducatif, mais avec le bon soutien et les bons outils, ils peuvent surmonter ces difficultés et réussir à l’école. Il est essentiel de comprendre les besoins spécifiques des enfants dyspraxiques et de leur fournir les outils et le soutien nécessaires pour les aider à développer leurs compétences et à atteindre leur plein potentiel. En travaillant en collaboration avec les parents, les enseignants et les professionnels de la santé, nous pouvons créer un environnement d’apprentissage inclusif et favorable pour tous les enfants.

ET POUR PLUS D’ INFORMATIONS

primaire Coco

COCO, JEUX EDUCATIFS ENFANTS 

Coco pense et Coco bouge est un programme de jeux éducatifs qui va pouvoir accompagner les enfants dyspraxiques de 5 à 10 ans. Des jeux variés pour travailler l’ensemble des fonctions cognitives. Une pause sportive imposée toutes les 15 minutes d’écran. Smartphone et tablette.

Jeux App Entrainement Cerebral Jeux De Memoire, DYNSEO

JOE, POUR LES ADULTES DYSPRAXIQUES

Le programme JOE, votre coach cérébral, va pouvoir accompagner les adolescents et adultes dyspraxiques. Ils vont pouvoir chercher les jeux par fonction cognitive. Joe va pouvoir également conseiller les jeux les plus adaptés à chaque utilisateur en fonction de ses besoins. Smartphone et tablette. 

bille qui roule

LA BILLE QUI ROULE POUR LA MOTRICITE

L’application Bille qui Roule est un outil innovant conçu pour améliorer la motricité fine grâce à des défis interactifs et attrayants. En guidant une balle virtuelle à travers des parcours et des obstacles, les utilisateurs peuvent améliorer leur précision, leur contrôle et leur coordination main-oeil.

ACCOMPAGNER UN ENFANT DYSPRAXIQUE

Dans ce guide, nous vous donnons des conseils pratiques pour accompagner un enfant dyspraxique, et quelles activités lui proposer avec Coco et La bille qui roule. Des conseils et stratégies pour les familles, autour de solutions ludiques et créatrices de lien. A tester gratuitement. 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :