5/5 - (1 vote)

Créer du lien avec une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer

 

Cette maladie porte le nom de celui qui l’a découvert. L’Alzheimer se manifeste par de nombreux symptômes. On distingue des troubles des sauts d’humeur ou une agressivité. L’individu atteint de la maladie d’Alzheimer a des difficultés à communiquer. Elle affecte par ailleurs la concentration et la mémoire. C’est pourquoi, on constate chez ces personnes des difficultés à se concentrer. Comment peut-on créer du lien avec un senior victime d’Alzheimer ? Voici six (6) trucs que vous pouvez essayer. A chacun de s’orienter vers l’activité qui convient vraiment à sa situation.

 

1. Pratiquer ensemble une activité artistique

La thérapie par l’art ou l’art-thérapie a des bienfaits indéniables sur les malades touchés par la maladie d’Alzheimer. Bien sûr, les activités artistiques aident à occuper le malade de manière saine. En plus de favoriser le lien, les activités artistiques favorisent la concentration chez chaque individu. C’est aussi un moyen d’augmenter sa faculté de création. Que pouvez-vous entreprendre de manière concrète ?

Vous pouvez faire ensemble de la poterie ou du dessin. On peut également s’inscrire dans un atelier d’écriture. Sélectionnez les activités en fonction des préférences de votre proche victime de la maladie d’Alzheimer. Adaptez chaque activité à votre emploi du temps. On s’oriente vers les activités artistiques qu’on peut mettre facilement en place. Il faudra par ailleurs tenir compte dans votre choix de la capacité de la personne âgée.

 

2. Une sortie au musée

Il existe dans les grandes métropoles une variété de musées que vous pouvez parcourir ensemble avec le malade d’Alzheimer. On crée du lien tout en faisant du bien à sa mémoire. Assurément, on ne va pas courir tous les musées de la ville en une seule journée. Planifiez une sortie dans un seul musée à la fois afin de mieux savourer les plaisirs de ces sorties culturelles. Ces dernières seront les bienvenues pour briser un long moment de sédentarité. Choisissez le lieu de visite selon les centres d’intérêts. Évitez une visite improvisée au musée. Faites une planification soigneuse au préalable. Définir clairement le temps d’arrivée ainsi que le temps de visite.

Vous pouvez faire appel à des prestataires spécialisés dans l’organisation de visites au musée pour personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. L’offre des prestataires concerne des individus troubles de mémoire modérés. Ils travaillent en collaboration avec plusieurs musées partenaires.

 

3. Faire du jardinage

Vous pouvez faire une panoplie de choses au sein d’un jardin. Aujourd’hui, on parle de jardins thérapeutiques à destination de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. La thérapie du jardin a fait ses preuves. Le jardinage s’avère bénéfique à chaque stade d’évolution de la maladie. Toutefois, le jardinage doit être adapté aux besoins des malades d’Alzheimer. Délimitez votre espace de jardinage dans un lieu clos. Tous les éléments de sécurité doivent être réunis afin que vous puissiez jardiner avec un esprit tranquille.

N’hésitez pas à installer des mesures de sécurité en vue de prévenir et de réduire les chutes. Dans cette optique, on délimitera des sentiers plats praticables à tout moment. Ne laissez rien traîner qui pourrait entraîner une éventuelle chute du senior. Jardinez dans un jardin qui regroupe une pluralité de plantes. Éliminez toutes les espèces toxiques ou susceptibles de provoquer des allergies.

 

4. Composer un bouquet de fleurs

Les fleurs et les plantes apportent de la gaieté et de la vie à tous les décors. Vous pouvez confectionner un bouquet de fleurs fraîches ou de fleurs en plastique. Vous aurez besoin du matériel suivant pour la composition de chaque bouquet de fleurs. Il est composé de ciseaux et d’un sécateur. Prévoyez des pique-fleurs, des vases (rustiques, précieux, coupe ou poissonnière). Il y a quelques principes de base à connaître avant de se lancer dans la confection d’un bouquet de fleurs. Mélangez diverses espèces de fleurs et de couleurs différentes. Donnez l’occasion au senior atteint de la maladie d’Alzheimer de sélectionner ses fleurs préférées. Ça doit être un moment d’échange.

Les fleurs peuvent provenir de votre jardin. Dans ce cas, il vaut mieux les cueillir très tôt. On pourra par ailleurs les récolter le soir quand il fait frais. Gardez à l’esprit que le but de la confection du bouquet de fleurs est de favoriser le lien avec le malade d’Alzheimer.

5. Jouer à des jeux ensemble

Il est bien connu que les jeux sont une source de bonheur, car lorsque l’on joue, on ne pense pas aux problèmes de la vie quotidienne. C’est pourquoi beaucoup de personnes âgées rejoignent des clubs de jeu (bridge, bingo…).

Alors pourquoi ne pas lier le plaisir à l’agréable, et proposer des nouveaux jeux à faire avec vos proches.

Un entraînement cérébral complet avec l’application Edith

Edith est une application adaptée aux personnes ayant des troubles cognitifs. A travers plus de 30 jeux, le joueur travaille différentes l’ensemble de ses fonctions cognitives tout en s’amusant. Profitez de la semaine d’essai pour tester l’application Edith gratuitement dès maintenant !

edith 2-joe-edith-app-adulte-application-entrainement-cerebral-coach-jeux-cerebraux-jeu-cognitif-logique-culture-memoire-fun-dynseo-ludique-animation-personnes-agees-alz-alzheimer-activites-senior-activite-seniors-stimulation-tablette-smartphone-parkinson-troubles-troubles
 

6. Faire du yoga

Le yoga est une discipline qu’on peut pratiquer à deux. Ses bienfaits se ressentent sur le plan physique et mental. Les chercheurs ont étudié son action sur la réduction des troubles cognitifs. Ils annoncent de bonnes nouvelles. En effet, les personnes âgées devraient s’intéresser au yoga parce qu’il renforce la mémoire et la concentration. Le yoga fait allusion à des pratiques physiques et psychiques. La légende donne à cette discipline une origine divine. Dans plus en plus pratiqué dans les pays occidentaux, le yoga regroupe une panoplie de positions ou de postures. A la maison, vous pouvez débuter par la « position d’introduction ». C’est la première position que les yogins recommandent à tous les débutants. On s’assoit les jambes repliées, le cou et la colonne vertébrale droits.

A côté du yoga, vous pouvez miser sur des séances de gymnastique douce. La gymnastique ne requiert pas de connaissances particulières. Elle est accessible à tous. Rejoignez ensemble un club si vous voulez bénéficier de l’aide d’un coach.

 

7. Faire de la marche à pied

L’utilité de la marche est reconnue. Elle donne du tonus aux muscles et entretient les articulations. En outre, la marche à pied va contribuer à l’amélioration des fonctions cognitives. Proposez à votre proche atteint d’Alzheimer de marcher régulièrement. Mettez toutes les chances de votre côté afin d’éviter les chutes. D’où l’intérêt de choisir des chaussures adaptées à la marche. Chez ces malades, il convient de faire attention, car les chutes sont fréquentes.

On peut chaque jour effectuer un tour de marche dans le quartier. Évitez les chemins bruyants et bondés de monde. Optez pour une marche régulière en plein air. L’objectif est de fournir au cerveau une meilleure oxygénation. La durée de la marche influence les résultats. Marchez au moins une trentaine de minutes.

3 MOIS

  • Suivi des performances par Edith
  • Mises à jour mensuelles
  • Accompagnement client
  • Pas de renouvellement automatique

15 EUROS 

1 AN

  • Suivi des performances par Edith
  • Mises à jour mensuelles
  • Accompagnement client
  • Pas de renouvellement automatique

50 EUROS 

TABLETTE EDITH 1 AN

  • Galaxy Tab A7 10.4 32 Go + étui
  • Abonnement Edith 1 an inclus
  • Une tablette classique
  • Une interface simplifiée

297 EUROS

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :