L’AVC peut arriver soudainement bien que vous soyez en bonne santé. Néanmoins, il est important de prendre rapidement en charge la personne qui vient de subir un AVC. Cela lui permettra d’avoir le moins de séquelles possible ! Prêt à en découvrir davantage ? C’est parti !

 

Quelles sont les séquelles après un AVC ?

Lorsqu’une personne vient de subir un AVC, il faut savoir qu’elle peut avoir de nombreuses séquelles par la suite. Voici une liste de ces dernières qu’il est important de prendre en compte :

  • Des séquelles motrices : cela peut correspondre à une difficulté à bouger un ou plusieurs membres, une paralysie ou encore une insensibilité sur un côté du corps.
  • Des difficultés à déglutir.
  • Des troubles du comportement : cela touche l’humeur, la concentration ou encore la mémoire, par exemple.
  • Des troubles de l’équilibre : il faut parfois faire de la rééducation ou avoir un mobilier adapté.
  • Des troubles du langage : en général, cela peut se régler avec des sauces d’orthophonie.
  • Une importante fatigue.

Bien évidemment, après un AVC, il est parfaitement possible qu’une personne ressente d’autres douleurs. Ces dernières doivent être diagnostiquées, et traitées le plus rapidement possible.

Néanmoins, lorsqu’une personne subit un AVC, il est possible qu’il y ait des facteurs qui préviennent un bon rétablissement. Voici une liste de ces derniers :

  • Une prise en charge rapide du patient.
  • L’âge : plus une personne est jeune, moins elle a de chances d’avoir des séquelles.
  • Un bon état de santé général, avant l’AVC.
  • La présence d’un entourage solide.
  • Un bon moral.

Le moral peut passer par le jeu comme par exemple avec l’application Edith, qui propose +28 jeux ludiques et culturels. Cette application est spécialement développée pour un entraînement cérébral post-AVC.

 

Comment prévenir un accident vasculaire cérébral ?

Avant d’avoir un AVC, il est parfaitement possible de prévenir ce type de maladie. En effet, voici une liste de toutes les actions que vous pouvez mettre place pour éviter un AVC :

  • Vérifiez votre hypertension artérielle,
  • vérifiez votre taux de diabète,
  • évitez de fumer,
  • traitez votre cholestérol.

Il faut aussi prendre en compte que certains signes peuvent vraiment vous alerter avant votre AVC. Si vous avez l’impression de ne plus avoir de force dans un côté du corps, que vous avez des difficultés à parler ou un trouble visuel, cela peut annoncer un risque d’AVC. Si vous vous sentez faible ou que vous souhaitez vous informer, appelez le 15 afin que vous puissiez être pris en charge.

 

L’AVC est souvent brutal et on ne s’y attend pas. Néanmoins, si vous pouvez repérer les différents signes avant-coureurs, cela ne pourrait être que bénéfique.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]
la-vie-aprs-un-avc-dynseo-des-jeux-de-mmoire-pour-tous