4.9/5 - (41 votes)

Un de vos proches est aphasique après avoir fait un AVC ? Vous ne savez pas vraiment comment faire pour dialoguer avec lui ? Pas de panique, nous allons vous donner de nombreux conseils au sein de cet article ! Cela ne sera pas forcément facile, mais vous saurez tout sur l’aphasie ! 

L’aphasie peut être un symptôme important qui se manifeste après un AVC, mais celui-ci peut aussi donner d’autres difficultés. Vous devez donc accompagner la personne après un AVC dans toutes les activités de la vie quotidienne qui sont devenues difficiles. Prêt à en découvrir davantage ?

Qu’est ce que l’aphasie ?

 

Lorsque l’on parle d’aphasie, on parle essentiellement d’une atteinte au langage qui a lieu après un AVC. Les symptômes peuvent être différents d’une personne à une autre. Il faut savoir que certaines personnes peuvent avoir du mal à trouver certains mots, tandis que d’autres transforment les mots en sons. Dans un troisième cas, la personne ne peut prononcer que quelques mots simples comme « oui », « non » ou encore « merci ».

Les différences des symptômes sont dues à la zone du cerveau atteinte de la maladie. Chaque aire du cerveau contrôle des fonctions différentes, et il y a plusieurs aires du cerveau qui contrôlent le langage.

 

  • Aphasie de Wernicke : si la lésion est au niveau de l’aire de Wernicke, l’aphasie se manifeste dans le langage réceptif. La personne aura donc des difficultés à comprendre le langage oral ou écrit. Dans ce cas on peut avoir ce qu’on appelle une « salade des mots », la personne parle à un rythme normal, elle pense de dire des phrase correctes, mais en réalité les mots sont confus et l’élocution incompréhensible.
  • Aphasie de Broca : si la lésion est au niveau de l’aire de Broca, l’aphasie se manifeste dans le langage expressif. La personne n’a pas des difficultés de compréhension, mais elle peut avoir des difficultés à trouver le bon mot, elle parle très lentement et elle a du mal à s’exprimer.
aphasie avc que faire posst avc reeducation

Qui sont les personnes les plus à risques ?

 

Ce sont surtout les personnes âgées qui peuvent être atteintes d’aphasie à la suite d’un AVC. Néanmoins, cela peut aussi concerner des personnes plus jeunes et même des enfants, bien que cela reste tout de même particulièrement rare.

Souvent l’aphasie se manifeste après un AVC, un traumatisme crânien ou encore suite à une démence. L’aphasie est un symptôme qui peut aider à reconnaître une de ces situations. Réussir à identifier une maladie rapidement est très important pour être pris en charge par des professionnels et avoir un suivi spécialisé.

Que l’aphasie se manifeste chez un enfant, un adulte ou une personne âgée, il y a toujours une solution. Des fois, il est possible de récupérer certaines fonctions perdues, grâce à un entraînement et une thérapie. Aussi, quand la lésion est plus sévère et que ce n’est pas possible de récupérer la fonction cognitive perdu, c’est possible de trouver des solutions et des alternatives. Il est en effet possible de communiquer avec une personne aphasique, si on connaît ses difficultés et qu’on s’adapte à ses besoins.

Comment communiquer avec une personne aphasique ?

Communiquer avec une personne aphasique n’est donc pas toujours simple. Voici quelques conseils qui devraient certainement vous aider à y voir plus clair :

  • Vous devez prononcer des phrases courtes et simples. Bien évidemment, le but n’est pas d’infantiliser la personne, mais tout simplement de faire en sorte que cette dernière puisse vous comprendre.
  • Vous devez aussi poser des questions auxquelles la personne peut répondre par « oui » ou par « non ». Une fois de plus, il faut que ces dernières soient relativement simples et courtes pour que la personne aphasique puisse vous répondre. Vous devez connaître les mots que la personne peut dire et adapter vos questions selon les réponses qu’elle peut donner.
aphasie avc que faire posst avc reeducation

 

  • Vous pouvez également accompagner votre parole de gestes. Cela lui permettra de mieux comprendre ce que vous essayez de faire passer comme message.
  • Vous pouvez aussi montrer concrètement dans l’espace de quoi vous parler. Cela permettra vraiment d’améliorer la compréhension pour la personne aphasique.

Il est tout de même important de savoir que vous pouvez vous servir de différents éléments :

  • Un carnet de communication : ce dernier peut être mis en place avec un logopédiste. Il prend la forme de photographies du quotidien afin que vous puissiez communiquer avec la personne concernée.
  • Un support sur tablette électronique : il existe des applications qui sont particulièrement bien conçues comme par exemple l’application Mon Dico, qui propose une banque d’images personnalisables.

Comment communiquer lorsque l’on est aphasique ?

 

 Si vous êtes aphasique, il est vraiment important de prendre en compte que vous devrez apprendre une nouvelle méthode de communication. Il faudra donc faire une rééducation cognitive, ce qui n’est pas forcément évident. Bien évidemment, le but de ce genre de thérapie est tout simplement de rompre l’isolement des patients. En effet, lorsqu’une personne ne peut plus communiquer comme avant, cette dernière aura tendance à s’isoler progressivement.

 

Si vous vivez ou côtoyez une personne aphasique, vous devrez vraiment prendre le temps de dialoguer avec cette dernière. Vous devez toujours être dans la compréhension !

 

L’orthophonie pour rééduquer une aphasie

Quand une personne est atteinte d’aphasie, une intervention rapide d’un orthophoniste est primordial. L’objectif de l’orthophoniste est d’aider la personne à communiquer avec son entourage. La communication passe principalement par la parole, mais quand celle-ci n’est pas accessible, on doit trouver d’autres moyens de communication.

La première chose à évaluer est s’il y a une possibilité de récupérer la fonction du langage entièrement ou partiellement. S’il y a cette possibilité, les premiers objectifs seront de suivre la personne afin de retrouver les compétences perdues.

Dans le cas où la personne ne peut pas récupérer ses fonctions cognitives, l’orthophoniste peut donner des solutions alternatives, comme le carnet d’images ou des applications dédiées.

Si vous vivez ou côtoyez une personne aphasique, vous devrez vraiment prendre le temps de dialoguer avec cette dernière. Vous devez toujours être dans la compréhension !

 

Mon Dico, une application pour la communication

 

Mon Dico est une application avec un stockage d’images divisées par catégories. Dans l’application il y a déjà beaucoup d’images à disposition, mais vous pouvez également en rajouter. La possibilité d’ajouter des images personnalisées, permet à la personne d’avoir des images qui décrivent vraiment son entourage et donc qui rendent la communication plus efficace.

Cette application peut être utilisée comme alternative à la communication quand la personne ne peut pas utiliser le langage, mais elle peut être utilisée aussi comme support au langage quand la personne à des difficultés à trouver les bons mots.

Joe, le coach cérébral

 

Joe est une application avec plus de 30 jeux pour la stimulation des fonctions cognitives. Quand une personne est atteinte d’AVC, elle peut avoir des difficultés dans plusieurs domaines. Vous pouvez voir des symptômes au niveau du langage, comme on vient de le voir dans cet article, mais aussi au niveau de l’attention, de la mémoire ou encore de la logique.

Vous pouvez donc utiliser Joe pour un suivi globale de la personne.

Découvrez l’application JOE, votre coach cérébral 

joe entrainement cerebral   apres un avc

Accompagner une personne post-AVC

avc que faire apres

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :