Rate this post

On dit souvent que l’école est le temple du savoir. Des difficultés d’apprentissage peuvent survenir à n’importe quel moment. L’enfant ne va jamais au bout de ses activités. Il est dans la « lune » : il existe un grand nombre de signes qui indiquent des difficultés d’apprentissage que les parents doivent prendre en compte très tôt.

 

Quelle est la différence entre des difficultés d’apprentissage et un trouble ?

Pour un parent, il est parfois difficile de confondre les difficultés d’apprentissage et les troubles d’apprentissage chez l’enfant. En effet, une difficulté d’apprentissage peut apparaître à la suite de divers facteurs. Il s’agit notamment des facteurs suivants : affectif, cognitif et pédagogique. Par exemple, au niveau affectif, la difficulté d’apprentissage peut apparaître avec une anxiété ou un manque de motivation. Sur le plan pédagogique, la difficulté survient lorsque la méthode de travail semble être inadaptée. Il y a, par ailleurs, les déménagements fréquents qui occasionnent un changement d’école et donc une discontinuité dans les méthodes d’apprentissages. Sachez que les difficultés d’apprentissage peuvent être corrigées par les parents ou un enseignant à l’école. Elles ne sont pas permanentes. Mais ces difficultés surviennent de façon temporaire.

Quant aux troubles d’apprentissage, ils ne sont pas liés à la motivation ou à l’intelligence de votre enfant. De plus, un trouble d’apprentissage a tendance à persister malgré certaines dispositions adaptées pour y faire face. Il n’est pas question d’un déficit au niveau intellectuel ou sensoriel, mais peut engendrer un retard par rapport à un autre enfant de son âge.

 

Quels sont les signes précurseurs d’une difficulté d’apprentissage ?

Il est possible de reconnaître le problème grâce à certains éléments. Voici 6 signes qui montrent qu’un enfant a une difficulté d’apprentissage.

 

Un manque de concentration

Un enfant qui montre un manque de concentration est le signe d’une difficulté d’apprentissage. Dans ces conditions, l’enfant n’arrive pas à se focaliser sur l’activité ou la tâche qu’il est censé de réaliser. Il semble distrait par divers éléments de son entourage. Il faut dire aussi que cette distraction provient souvent de ses propres pensées. Par exemple, l’enfant aura des difficultés à prendre ses différentes leçons. D’où la constatation par le parent de leçons à moitié recopiées à l’école. Un enfant, qui a du mal à se concentrer, aura des difficultés à terminer ses devoirs.

 

On a l’impression qu’il est dans un autre “univers”

Il arrive de reprendre un enfant non attentif. Cela peut découler d’une difficulté à l’apprentissage. Dans ce cas, on remarque que l’enfant met du temps à suivre certaines consignes. Chez de nombreux enfants, il est surtout question de consignes énoncées pour la première fois par l’enseignant ou le parent. Vous avez l’impression que l’enfant est en proie à des rêveries. Chez d’autres enfants, vous pouvez remarquer une difficulté à se souvenir des exercices demandés. Est-il en mesure de recopier sans problème un exercice au tableau ? Une réponse négative pourrait faire penser à une difficulté d’apprentissage.

 

Un changement de comportement

Une difficulté d’apprentissage se traduit également par des gestes inhabituels. Des absences à l’école qui se multiplient sans explication. L’enfant cherche à éviter les enseignements prodigués. Des tours à répétition dans les toilettes. Il fera tout dans l’intention de s’éloigner de toutes les éventuelles situations pouvant augmenter son stress ou ses angoisses. Ces différents comportements doivent en quelque sorte attirer l’attention. Une autre attitude négative à déplorer chez l’enfant est l’école buissonnière.

 

Beaucoup d’opposition

Lorsqu’un enfant exprime sa volonté en s’opposant, celle-ci peut être due à de multiples raisons. C’est le cas quand les bambins refusent de prendre leur bain ou de manger un fruit qu’ils n’aiment pas. En ce qui concerne la difficulté d’apprentissage, cela peut se traduire par un refus de faire ses devoirs. En outre, quand celui-ci se décide de les traiter, il met du temps à les finir.

À cette manière de s’opposer, s’ajoute un évitement des tâches scolaires. Il les voit comme une corvée pénible à supporter. L’enfant peut privilégier certaines disciplines que d’autres dans lesquelles il a de bonnes notes. On note encore les conflits à répétition avec les autres enfants.

 

Des mauvais résultats scolaires

Chaque parent s’attend à ce que ses enfants aient les meilleures notes à l’école. C’est pourquoi, on mettra à la disposition de l’enfant tous les moyens nécessaires à cette réussite. Toutefois, si on constate plutôt des résultats en baisse ou mauvais, cela donne lieu à des questionnements. Les enfants sujets à des difficultés de lecture ou à d’écriture n’auront pas forcément de bons résultats sur le plan scolaire. La difficulté à écrire pourra se manifester au niveau de la formation des lettres de l’alphabet ou par des fautes d’orthographe.

 

Des difficultés à finir une activité

Si l’enfant ne termine pas son activité ou se lasse vite, c’est parce que, d’une part, il n’a pas compris ce qu’on lui demandait. D’autre part, il pourrait s’agir d’un manque de concentration ou d’une difficulté. Ceci arrive qu’il s’agisse d’activités scolaires ou de groupe. Bien que ce qui doit être fait soit adapté à son âge et à son rythme. Vous pouvez aider votre enfant grâce à des alternatives adéquates.

 

Ce que le parent ne devrait pas faire

En tant que parent, il est normal de poser de mettre en place des actions afin de sortir son enfant des difficultés d’apprentissage. Cependant, certains réflexes sont à éviter.

 

Ne pas s’acharner sur l’enfant

Les parents sont parfois trop perfectionnistes quand il s’agit de la réussite de leur enfant, et les attitudes des tout-petits peuvent les exaspérer. Toutefois, évitez de vous acharner sur l’enfant.

On entend souvent cette injonction à répétition : « fais un effort ». Cependant, e presser dans le but qu’il donne des résultats n’est pas la solution.

 

Le laisser faire comme bon lui semble

Il est nécessaire d’aider son enfant à apprendre. Mais si ces changements de comportements vous laissent indifférent, cela risque d’empirer les choses. Vous pouvez venir en aide à votre enfant par le biais d’activités aux échéances brèves.

Un enfant doit rester acteur de son travail. Évitez de faire ses activités à sa place.

Utilisez avec eux le programme éducatif

COCO PENSE et COCO BOUGE

 

L’application COCO PENSE et COCO BOUGE contient plus de 30 jeux éducatifs pour faire travailler le français, les maths, la logique, la mémoire ou l’attention. De plus, l’application impose une pause sportive toutes les 15 minutes d’écran pour enseigner une utilisation mesurée des écrans.

Bien plus malin qu’un contrôle parental !

COCO accompagne également des enfants avec des besoins particuliers 

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :