5/5 - (42 votes)

Nous sommes toujours plus inquiets quand nos enfants ne sont pas à nos côtés. L’inquiétude peut devenir d’autant plus grande lorsque l’on a inscrit un enfant en situation de handicap à l’école.

Un AESH (Accompagnant des Elèves en Situation de Handicap) ou AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) apporte un accompagnement sur mesure. Quel rôle joué ce professionnel ? Petit rappel de ce que vous devez savoir sur ce métier.

 

Qu’est-ce qu’un AVS, un AESH ?

Que ce soit « AVS » ou « AESH », ces deux sigles sont employés pour désigner essentiellement le même métier. Voici une présentation succincte.

 

Présentation d’un AVS ou d’un AESH

Comme mentionné précédemment, AVS signifie auxiliaire de vie scolaire. Ce professionnel intervient dans un établissement scolaire. On parle surtout d’AESH aujourd’hui (Accompagnant des élèves en situation de handicap). Celui-ci intervient au niveau des cours élémentaires ainsi qu’au collège et au lycée. Un AVS va ainsi intervenir au sein d’une classe ordinaire ou d’une classe spécialisée. Il s’occupe surtout des élèves en situation de handicap. En effet, l’intégration de ces élèves n’est pas facile. Il faut donc un professionnel capable de les aider à mieux s’intégrer.

Un auxiliaire de vie peut accompagner les élèves handicapés de deux manières. De ce fait, il peut mener un accompagnement individuel ou de façon collective. Que ce soit l’un ou l’autre, la personne handicapée bénéficie d’un accompagnement adapté à ses besoins scolaires quotidiens. Par exemple, un auxiliaire de vie scolaire peut aussi intervenir au sein d’une classe ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire).

 

Ils sont diplômés !

Un élève en situation de handicap a besoin d’un suivi scolaire adapté. L’AESH se veut un acteur important dans son quotidien. L’accès à cette fonction est très bien réglementé. L’accompagnant des élèves en situation de handicap est un professionnel ayant obtenu un “Diplôme d’État d’Accompagnant éducatif et social”, en abrégé “DEAES”. La formation s’échelonne sur 1 à 2 ans.

Toutefois, les AESH ou AVS, qui exercent en ce moment, n’ont pas tous un DEAES. Une autre voie d’accès à cette fonction est l’obtention d’un diplôme professionnel, mais plutôt dans le domaine de l’aide à la personne. En ce qui concerne le DEAES, il faut dire que c’est un diplôme de niveau V. Notons aussi que cette formation donne le choix entre 3 spécialisations.

 

Quelles sont les spécificités du métier d’AESH / AVS ?

Il s’agit en effet d’un métier que nous ne connaissons pas vraiment. Malheureusement, beaucoup de familles ne savent pas qu’un accompagnement professionnel à l’école est possible avant d’en entendre parler par un autre parents ou par les enseignants. 

Voici un petit zoom sur le rôle et les missions assignées à un AESH ou AVS.

 

Un rôle d’accompagnement scolaire

Le professionnel diplômé apporte une aide scolaire aux élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage. L’aide concerne la vie en classe de l’élève. De ce fait, un AESH intervient afin d’aider votre enfant à gagner de l’autonomie. Pour que les objectifs soient réellement atteints, sachez que ce professionnel travaille en parfaite collaboration avec l’enseignant. Il respecte les contenus des cours pédagogiques proposés par ce dernier.

L’AESH ou AVS aide l’enfant handicapé à mieux assimiler les cours et au respect des consignes. Cependant, son action ne vise pas à se substituer à l’élève handicapé et à faire ses devoirs pour lui.

 

Des missions variées

Il intervient dans l’apprentissage quotidien de l’élève en situation de handicape. Ces apprentissages peuvent être de plusieurs ordres : un élève peut être confronté à un souci de prise de notes, un autre a besoin plutôt d’un soutien pour la manipulation du matériel scolaire… L’accompagnant des élèves en situation de handicap est en mesure d’apporter une aide appropriée pour chaque enfant. Sans oublier que dans de nombreux cas, il aide à l’écriture ainsi qu’à la reformulation claire et précise des consignes. L’AESH ou l’AVS se veut un très bon allié dans une pluralité de domaine. Il agit sur le plan éducatif, artistique, sportif, culturel, etc. Par ailleurs, le professionnel aide les enfants handicapés à faire les actes quotidiens ou les activités de la vie sociale.

 

Un accompagnement à titre collectif

Les AESH peuvent également accompagner des groupes d’élèves handicapés, à titre collectif. Dans ce contexte, les AESH ou AVS tiennent ou travaillent dans une classe ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire). Ils sont chargés d’accompagner tous les élèves qui rejoignent ces classes spécifiques. Il travaille en collaboration avec l’enseignant coordinateur. Un AESH ou AVS encadre et anime les activités selon les exigences d’une classe ULIS.

 

Le métier d’AESH / AVS

Voilà un métier passionnant, mais qui exige beaucoup d’attention et de patience. Un AESH est un membre de l’équipe éducative, d’où leur participation aux éventuelles réunions de suivi. Avant l’accompagnement de l’élève handicapé, une rencontre est organisée entre l’AESH, l’enseignant et la famille. C’est après cette réunion que l’accompagnement peut démarrer.

Les professionnels reçoivent un livret d’accueil lors de leur prise de fonction.

On parle aussi d’AESH référents qui ont pour rôle d’encadrer les AESH débutants. Ils apportent un soutien considérable. Cela peut s’étendre sur toute la carrière. Un AESH référent peut venir en appui en apportant, par exemple, des conseils personnalisés.

 

Quels sont les élèves handicapés concernés par les AESH / AVS ?

Pour permettre aux enfants handicapés de poursuivre leur scolarité, une assistance peut parfois sembler nécessaire. Quels sont les troubles ou les handicaps pouvant être concernés par ce suivi ?

 

Les enfants avec des TSA

Les TSA désignent les troubles du spectre autistique.

Tous les enfants atteints de ces troubles peuvent bénéficier d’un accompagnement en milieu scolaire. Les élèves scolarisés en milieu scolaire ordinaire ont assurément besoin d’une aide humaine apportée par les accompagnants tels que les AESH. La prise en charge par un accompagnant peut se faire pour les enfants en établissement public ou privé. L’autisme est un trouble du développement. Celui-ci provoque une altération au niveau de la communication ainsi que des interactions sociales.

Le suivi peut également concerner les enfants ou les adolescents ayant des troubles des apprentissages : lecture, écriture, mathématiques, etc…

Utilisez avec eux le programme éducatif COCO PENSE et COCO BOUGE

 

L’application COCO PENSE et COCO BOUGE contient plus de 30 jeux éducatifs pour faire travailler le français, les maths, la logique, la mémoire ou l’attention. De plus, l’application impose une pause sportive toutes les 15 minutes d’écran pour enseigner une utilisation mesurée des écrans.

Bien plus malin qu’un contrôle parental ! 

COCO accompagne également des enfants avec des besoins particuliers 

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :