5/5 - (2 votes)

L’inhibition est un processus cognitif complexe qui nous permet de supprimer ou de contrôler nos impulsions, nos réactions émotionnelles et comportementales. L’inhibition joue un rôle crucial dans notre capacité à réguler notre comportement et à nous adapter aux situations sociales complexes.

 

Définition de l’inhibition

 

L’inhibition peut être définie comme la capacité de supprimer une réponse ou une action automatique, en faveur d’une réponse ou d’une action plus adaptée à la situation. L’inhibition peut être appliquée à différents niveaux du comportement, allant de la suppression d’une réponse motrice à la suppression d’une réponse émotionnelle ou comportementale.

L’inhibition est un processus cognitif qui se développe progressivement au fil de l’enfance et de l’adolescence. Les enfants ont tendance à avoir plus de difficultés à inhiber leurs impulsions que les adultes, ce qui peut conduire à des comportements impulsifs ou agressifs.

 

Inhibition et motricité

L’inhibition est essentielle pour la coordination motrice. Par exemple, lorsque nous jouons au tennis, nous devons inhiber l’impulsion de frapper la balle dès qu’elle arrive à notre portée. Au lieu de cela, nous devons attendre le moment opportun pour frapper la balle. Les troubles de l’inhibition peuvent entraîner des difficultés dans des tâches qui exigent une coordination motrice précise.

Les troubles de l’inhibition motrice peuvent se manifester sous différentes formes. Le syndrome de Gilles de la Tourette, par exemple, est un trouble neurologique qui se caractérise par des tics moteurs et vocaux involontaires. Les personnes atteintes de ce trouble ont des difficultés à inhiber leurs tics, ce qui peut entraîner des comportements socialement inappropriés.

 

inhibition_motricité_tennis_sport

En outre, les troubles de la coordination motrice peuvent également être associés à des troubles de l’inhibition. Les enfants atteints de TDAH ont souvent des difficultés à coordonner leurs mouvements, ce qui peut entraîner des difficultés dans des activités physiques telles que la danse ou le sport.

 

 

Inhibition et attention

 

L’inhibition est également importante pour l’attention et la concentration. Lorsque nous sommes confrontés à des distractions, nous devons inhiber l’impulsion de réagir à ces distractions et maintenir notre attention sur la tâche en cours. Les troubles de l’inhibition peuvent entraîner des difficultés de concentration et de l’attention soutenue.

Le TDAH est un trouble couramment associé à des difficultés d’inhibition et de concentration. Les personnes atteintes de TDAH ont souvent des difficultés à inhiber leurs impulsions, ce qui peut les amener à interrompre les autres ou à avoir des difficultés à attendre leur tour. De plus, les personnes atteintes de TDAH ont souvent des difficultés à maintenir leur attention sur une tâche donnée, ce qui peut les rendre inefficaces dans les tâches scolaires ou professionnelles.

 

 

 

Inhibition et comportement

L’inhibition est également cruciale pour le contrôle de notre comportement social. Par exemple, nous devons inhiber l’impulsion de dire quelque chose d’inapproprié ou de réagir de manière agressive lorsqu’une situation sociale devient tendue. Les troubles de l’inhibition peuvent entraîner des comportements impulsifs ou agressifs. Les personnes atteintes de troubles de l’inhibition peuvent avoir des difficultés à contrôler leur colère, leur frustration et leur impulsivité. Par exemple, certaines personnes atteintes de troubles de la personnalité borderline peuvent avoir des difficultés à inhiber leurs comportements impulsifs et à se contrôler émotionnellement.

Les troubles de l’inhibition peuvent également être liés à des troubles du comportement alimentaire tels que l’anorexie ou la boulimie. Les personnes atteintes de ces troubles ont souvent des difficultés à inhiber leurs impulsions alimentaires, ce qui peut conduire à des comportements alimentaires extrêmes.

personne_enervé_rage_aggressivité

Les troubles liés à l’inhibition

 

Les troubles de l’inhibition peuvent avoir des effets dévastateurs sur la vie quotidienne d’une personne. Les troubles de l’inhibition peuvent entraîner des difficultés dans les relations sociales, dans les activités professionnelles et dans les activités de la vie quotidienne.

Accompagner un enfant TDAH

 

Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est l’un des troubles les plus couramment associés à des difficultés d’inhibition. Les personnes atteintes de TDAH ont souvent des difficultés à inhiber leurs impulsions, ce qui peut les amener à interrompre les autres, à avoir des difficultés à attendre leur tour et à avoir des comportements impulsifs.

tdah-accompagner-enfants-dynseo-troubleattention-fonctionscognitives-tableauresume-cerebrales

Accompagner un enfant autiste

 

Les troubles du spectre autistique (TSA) sont également associés à des difficultés d’inhibition. Les personnes atteintes de TSA peuvent avoir des difficultés à inhiber leurs comportements répétitifs et à maintenir leur attention sur une tâche donnée.

tableaux resumé_articles autisme application educative enfant coco

Les troubles de la personnalité borderline sont également associés à des difficultés d’inhibition. Les personnes atteintes de ce trouble ont souvent des difficultés à contrôler leur impulsivité émotionnelle et à maintenir des relations sociales stables.

 

Comment améliorer l’inhibition

 

Les troubles de l’inhibition peuvent être améliorés grâce à des interventions psychologiques et comportementales. Les thérapies cognitives et comportementales peuvent aider les personnes à développer des stratégies pour réguler leurs impulsions et à améliorer leur contrôle émotionnel.

Les interventions basées sur la pleine conscience peuvent également aider les personnes à améliorer leur capacité à inhiber leurs impulsions et à contrôler leur comportement. Les techniques de pleine conscience peuvent aider les personnes à prendre conscience de leurs émotions et de leurs impulsions et à les réguler de manière efficace.

L’exercice physique peut également aider à améliorer l’inhibition. L’exercice physique régulier peut aider à améliorer la coordination motrice et à réduire les comportements impulsifs.

En outre, il est important de maintenir un mode de vie sain et équilibré. Les personnes doivent s’efforcer de manger sainement, de dormir suffisamment et de gérer leur stress de manière efficace. Un mode de vie sain peut aider à améliorer la régulation émotionnelle et à réduire les comportements impulsifs.

En conclusion, l’inhibition est un processus cognitif complexe qui est essentiel pour le contrôle de nos comportements et de nos émotions. Les troubles de l’inhibition peuvent entraîner des difficultés dans la coordination motrice, la concentration, le contrôle de l’impulsivité et le comportement social. Cependant, il est possible d’améliorer l’inhibition par le biais d’exercices de cognition et de comportement.

COCO PENSE et COCO BOUGE, pour travailler l’inhibition chez les enfants

 

COCO PENSE et COCO BOUGE est une application pour les enfants de 5 à 10 ans avec des jeux éducatifs et sportifs. Dans l’application vous avez plus de 30 jeux pour faire travailler les fonctions cognitives, telle que l’inhibition. Grâce à des jeux amusants et adaptés, l’enfant peut apprendre à son rythme ou réviser le programme scolaire.

Enfin, après 15 minutes d’écran, l’application s’arrête pour proposer une pause sportive à l’enfant. Cette pause permet à l’enfant d’aérer son cerveau et d’apprendre un usage équilibré des écrans. Les activités sportives sont importantes pour le développement de l’enfant et pour améliorer l’inhibition.

 

Téléchargez les fiches pour aider votre enfant à réviser son programme scolaire

JOE, pour travailler l’inhibition pour les adultes 

 

Joe est une application avec plus de 30 jeux cognitifs et culturels pour travailler sur les fonctions cognitives, comme l’inhibition. L’application est adaptée aux adultes au niveau de prévention ou avec des troubles légers autistiques ou post-AVC. Les activités peuvent être adaptées à vos besoins et vous pouvez suivre votre évolution dans le temps directement dans l’application. En plus, vous pouvez trouver des programme d’entraînement pour améliorer une ou plusieurs fonctions cognitives, avec une recommandation des jeux, des conseils pratiques et des stratégies.

 

Joe Programme D Entrainement Cerebral Specifique Memoire Attention Langage, DYNSEO

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :