Rate this post

Dans le domaine de la rééducation et de la prise en charge des pathologies affectant la motricité fine, l’avènement des supports numériques a ouvert de nouvelles perspectives révolutionnaires. Les troubles de la motricité fine, qu’ils soient liés à des conditions neurologiques, orthopédiques ou développementales, posent des défis considérables aux professionnels de la santé. Cependant, l’intégration habile de la technologie dans le processus de réhabilitation offre une lueur d’espoir, offrant des avantages notables dans l’amélioration des compétences motrices précises.

L’outil “La Bille Qui Roule” de Dynseo incarne une innovation significative dans le domaine de la rééducation de la motricité fine. Cette application numérique novatrice se distingue par sa conception ludique et sa visée thérapeutique, offrant une approche interactive pour stimuler les compétences motrices précises. En mettant en scène une bille virtuelle à travers des parcours variés, elle sollicite la coordination œil-main, la concentration, et encourage des mouvements fins et maîtrisés.

Adaptée à un large spectre de pathologies, de l’héminégligence aux troubles du développement, “La Bille Qui Roule” se positionne comme un outil polyvalent au service de la réadaptation. Grâce à son interface conviviale, cette application suscite l’engagement des patients tout en offrant un suivi personnalisé de leur progression.

La Bille qui Roule

Les cas d’utilisation de la Bille qui roule

 

Les outils numériques axés sur le développement de la motricité fine, de la coordination œil-main et de la prise en charge de l’hémiplégie se révèlent particulièrement pertinents dans un large éventail de pathologies.

– Troubles neurologiques : accident vasculaire cérébral (AVC), la maladie du Parkinson ou encore dans le cas d’une paralysie cérébrale infantile.

Troubles du développement : troubles du spectre autistique (TSA), le TDAH ou encore la dyspraxie

En somme, que ce soit dans le cadre de maladies neurologiques ou de troubles du développement, l’utilisation judicieuse d’outils numériques dédiés à la motricité fine s’avère prometteuse pour améliorer la qualité de vie des patients et faciliter leur réadaptation.

 

AVC

Les personnes ayant survécu à un accident vasculaire cérébral (AVC) font face à des défis significatifs liés à la motricité fine. Souvent, l’AVC entraîne une altération de la fonction motrice, affectant la précision et la coordination des mouvements, notamment au niveau des membres supérieurs. Cela peut se traduire par une difficulté à effectuer des tâches quotidiennes simples telles que saisir des objets, boutonner ses vêtements ou écrire.

L’AVC peut avoir comme effet une héminégligence, caractérisée par une négligence de l’espace du côté opposé à la lésion cérébrale, qui aggrave souvent les difficultés rencontrées. En effet la motricité et la vue sont strictement liées et il est donc important de travailler sur les deux compétences en parallèle.

Un autre effet de l’AVC peut être l’hémiplégie. L’hémiplégie, caractérisée par une paralysie partielle ou complète d’un côté du corps, entraîne fréquemment des difficultés dans la réalisation de tâches nécessitant une précision et une coordination minutieuse. La coordination œil-main devient cruciale dans cette situation, car la récupération de la motricité fine implique souvent le réapprentissage des gestes précis avec la main affectée.

Résistance au vent

Dans ce jeu, la personne doit maintenir le ballon au centre de l’écran. Pendant l’activité il va y avoir du vent qui peut arriver de gauche ou de droite. Pour maintenir le ballon au centre, la personne doit incliner la tablette du côté opposé à la direction du vent.

Cet exercice fait travailler la coordination œil-main et utilisant les deux moitiés du champ de vision (utile pour l’héminégligence) puisque la personne doit voir de quelle direction arrive le vent. En inclinant la tablette à gauche ou à droite, la personne doit utiliser les deux mains donc c’est très utile en cas d’hémiplégie.

résistance au vent tablette -fiche-technique-tableaux resumé_article-parkinson-edith-billequiroule-accompagnement-aidants-seniors-dynseo-fonction-cognitive-cérébral

Autisme

 

Les individus atteints de troubles du spectre autistique (TSA) font souvent face à des défis variés, parmi lesquels les difficultés liées à la motricité fine et à la coordination œil-main jouent un rôle significatif. Les personnes autistes peuvent présenter des particularités dans le développement des mouvements fins et précis, ce qui peut influencer leur capacité à réaliser des activités quotidiennes nécessitant une coordination minutieuse. La coordination œil-main, essentielle pour des tâches telles que l’écriture, la découpe ou le dessin, peut être une source de frustration.

La motricité fine est étroitement liée au développement des compétences cognitives et sociales, et son déficit peut affecter la participation de l’enfant autiste dans les contextes scolaires et sociaux. Les interventions adaptées visant à stimuler la motricité fine chez ces enfants revêtent donc une importance considérable, non seulement pour améliorer leurs compétences motrices, mais aussi pour renforcer leur autonomie et favoriser leur engagement dans les activités quotidiennes et éducatives

Remontée de courant

Dans ce jeu, la personne doit incliner la tablette afin d’atteindre le but avec la balle. Dans l’écran il va y avoir des obstacles et un courant qui pousse la balle dans la direction opposée.

Cette activité permet de stimuler l’attention partagée et la coordination œil-mail. En effet la personne doit faire attention à plusieurs éléments (obstacles, courant, balle…) donc son regard doit se déplacer sur l’écran. Vu qu’il y a le courant, le mouvement de la balle ne correspond pas exactement à l’inclinaison donnée à la tablette donc la personne doit faire attention aux stimuli externes.

remonté-fiche-technique-tableaux resumé_article-parkinson-edith-billequiroule-accompagnement-aidants-seniors-dynseo-fonction-cognitive-cérébral

TDAH

 

Les individus atteints de troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) font face à des défis variés, parmi lesquels les aspects liés à la motricité fine, à la coordination œil-main, et au contrôle des mouvements peuvent être particulièrement marqués. Les difficultés de concentration et d’attention propres au TDAH peuvent influencer négativement la motricité fine et la coordination, rendant parfois les tâches qui nécessitent une précision plus ardue. La coordination œil-main, essentielle dans des activités telles que l’écriture, la dactylographie et d’autres tâches manuelles, peut être affectée par des impulsions motrices incontrôlées.

Les outils numériques, en intégrant des programmes spécifiques pour la motricité fine et la coordination, peuvent fournir un soutien important. Ces applications interactives mettent l’accent sur des exercices visant à renforcer la coordination œil-main tout en offrant des mécanismes de contrôle des mouvements.

Suivi de cercle

Dans cet exercice il y a un cercle qui se déplace sur l’écran et il faut incliner la tablette afin de faire rester la balle dans le cercle.

Cet exercice fait travailler l’attention et le contrôle du mouvement parce qu’il faut suivre le rythme du cercle et maintenir la balle dans ce dernier. Vu que le cercle peut changer de direction, la personne ne peut pas anticiper les mouvements (donc, par exemple les personnes atteintes  de TDAH doivent contrôler leurs impulsions motrices).

Suivi de cercle-fiche-technique-tableaux resumé_article-parkinson-edith-billequiroule-accompagnement-aidants-seniors-dynseo-fonction-cognitive-cérébral

Parkinson

 

Les individus atteints de la maladie de Parkinson font face à des altérations significatives de la motricité fine, de la coordination œil-main et du contrôle des mouvements, autant de facettes cruciales de la vie quotidienne. La maladie de Parkinson, caractérisée par des troubles moteurs tels que la rigidité musculaire et les tremblements, peut entraîner des difficultés importantes dans l’exécution de tâches nécessitant une précision et une coordination fines. La coordination œil-main, essentielle dans des activités comme l’écriture, la manipulation d’objets et la réalisation de gestes précis, peut être fortement impactée.

Parkinson est une maladie neurodégénérative donc on ne peut pas retrouver les compétences perdues, mais on peut atténuer les effets débilitants de la maladie. Il est donc important de faire des exercices réguliers.

Balle au centre

Dans cette activité, la personne doit maintenir la balle au centre de l’écran.

Cette activité est très utile pour toutes les personnes qui ont des tremblements ou des difficultés à contrôler leurs mouvements. Cet exercice, au contraire des autres où il faut bouger, consiste à maintenir la position. Réussir à maintenir une position stable demande un contrôle du mouvement et une gestion de la force.

BALLE AU CENTRE - BILLE

Paralysie cérébrale

 

La paralysie cérébrale infantile (PCI) est une condition neurologique qui affecte le contrôle moteur et la coordination chez les enfants. Cette condition, souvent causée par des lésions cérébrales survenues avant, pendant ou après la naissance, peut entraîner des défis importants en matière de motricité fine, de coordination œil-main et de contrôle des mouvements. Les enfants atteints de PCI peuvent présenter des difficultés à effectuer des gestes précis et coordonnés, ce qui peut influencer leur capacité à accomplir des activités quotidiennes. La coordination œil-main, essentielle dans le développement des compétences motrices fines, devient un aspect crucial dans la prise en charge de la PCI.

La plégie ou parésie, fréquemment observée dans le contexte de la paralysie cérébrale (PC), représente une manifestation significative de ce trouble neurologique. La plégie se caractérise par une paralysie complète des membres du côté droit ou gauche du corps, tandis que la parésie se réfère à une paralysie partielle, entraînant une faiblesse musculaire significative.

Passage dans le cercle

Dans ce jeu, il y a des cercles qui vont apparaître dans de position aléatoire sur l’écran. La personne doit incliner la tablette afin d’attendre le cercle avec la balle.

Cet exercice permet de travailler sur le mouvement dans toutes les directions (haut, bas, gauche et droite), donc il est très utile en cas de parésie, par exemple. La personne doit être réactive et adapter son mouvement à la position du cercle.

passage de cercle-fiche-technique-tableaux resumé_article-parkinson-edith-billequiroule-accompagnement-aidants-seniors-dynseo-fonction-cognitive-cérébral

Dyspraxie

 

La dyspraxie est un trouble neuro développemental qui affecte la planification et l’exécution des mouvements, engendrant des difficultés significatives en termes de motricité fine, de coordination œil-main et de contrôle des mouvements. Les individus dyspraxiques peuvent éprouver des défis particuliers dans la réalisation de gestes précis et coordonnés, ce qui peut avoir un impact sur leur capacité à accomplir des activités quotidiennes. La coordination œil-main, essentielle pour des tâches telles que l’écriture, la manipulation d’objets ou la découpe, est souvent compromise chez les personnes atteintes de dyspraxie.

Suivi de la ligne

Dans cette activité il a une ligne à l’écran (il est possible de choisir différentes typologies des lignes) et la personne doit faire en sorte que la balle suive le parcours tracé.

Cet exercice fait travailler l’organisation du mouvement puisqu’on voit déjà le parcours à effectuer et on peut anticiper le mouvement à faire. Si la balle sort du parcours, il est possible d’ajuster son mouvement afin de la faire retourner sur le parcours. Il est donc important de savoir contrôler le mouvement.

suivi de la ligne-fiche-technique-tableaux resumé_article-parkinson-edith-billequiroule-accompagnement-aidants-seniors-dynseo-fonction-cognitive-cérébral

Personnaliser les exercices

 

La Bille qui Roule propose des activités adaptées aux enfants, adultes et seniors. Il est possible d’adapter les paramètres des exercices pour personnaliser le jeu selon la personne et ses besoins.

Vous pouvez choisir la taille de la balle, la taille des cercles, la vitesse du mouvement… Toutes ses adaptations permettent d’avoir un exercice spécifique pour chaque besoin et pouvoir suivre l’évolution de la compétence.

En plus La Bille qui Roule enregistre la performance de la personne donc vous pouvez suivre votre évolution dans le temps.

bille-qui-roule-boite-a-outils-aide-a-domicile-dynseo-senior-auxiliaire-de-vie-motricite-fine-coordination-avc-dynseo-boite-a-outils-handicap-reglage

 

 

Ainsi, la rééducation de la motricité fine émerge comme une pierre angulaire essentielle dans la prise en charge des troubles affectant cette compétence fondamentale. Que ce soit dans le contexte de pathologies neurologiques telles que la paralysie cérébrale, les troubles du spectre autistique, ou d’autres conditions compromettant la motricité fine, les interventions visant à stimuler et à améliorer ces compétences revêtent une importance capitale. La motricité fine, qui englobe des mouvements précis des mains et des doigts, est non seulement cruciale pour des activités quotidiennes, mais aussi pour le développement cognitif, social et émotionnel. Les avancées dans les approches de rééducation, qu’elles soient basées sur des méthodes traditionnelles ou des technologies innovantes, offrent des perspectives prometteuses pour améliorer la qualité de vie des individus touchés. La personnalisation des programmes de rééducation, la collaboration multidisciplinaire et l’intégration de solutions technologiques adaptées contribuent à maximiser les bénéfices de la rééducation de la motricité fine, permettant ainsi aux individus de surmonter les obstacles, de retrouver leur autonomie, et de s’engager pleinement dans leur environnement quotidien.

LA BILLE QUI ROULE, UNE APPLICATION SUR TABLETTE FAISANT TRAVAILLER L’ATTENTION ET LA MOTRICITÉ FINE

La Bille qui roule est notre application sur tablette qui fait appel à la motricité fine. La tablette est utilisée comme support balancier pour déplacer la balle à l’écran. La Bille qui roule est donc un ensemble d’exercices complémentaires pour la rééducation fonctionnelle des personnes atteintes de troubles du mouvement et de coordination (Parkinson, apraxie, dyspraxie…).

Plusieurs exercices sont proposés :

SUIVI DE LIGNE BILLE, DYNSEO

SUIVI DE LIGNE

Vous pouvez choisir plusieurs tracés qu’il faut suivre avec la balle.

BALLE AU CENTRE BILLE, DYNSEO

BALLE AU CENTRE

Le but du jeu est de maintenir la balle au centre de l’écran durant un temps imparti.

SUIVI DE CERCLE BILLE, DYNSEO

SUIVI DE CERCLE

Il faut maintenir la balle à l’intérieur du cercle qui se déplace.

PASSAGE DE CERCLES BILLE, DYNSEO

PASSAGE DE CERCLES

Il s’agit de faire passer la balle à travers les cercles qui apparaissent à l’écran.

Bille Qui Roule Boite A Outils Aide A Domicile Dynseo Senior Auxiliaire De Vie Motricite Fine Coordination Avc Dynseo Boite A Outils Handicap Statistiques Ballons, DYNSEO

RÉSISTANCE AU VENT

Le but est de rester le plus longtemps possible dans la zone du milieu.

Bille Qui Roule Boite A Outils Aide A Domicile Dynseo Senior Auxiliaire De Vie Motricite Fine Coordination Avc Dynseo Boite A Outils Handicap Statistiques Bouee, DYNSEO

REMONTÉE DE COURANT

Il faut atteindre le but le plus vite possible tout en évitant les obstacles.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :